Vers la vie, hors des repliements !

Editorial d'Eglise d'Autun N°14 du 4 septembre 2020
Vers la vie, hors des repliements !

affichetaiz
Dans quel état d’esprit commençons-nous ce mois de septembre ? Plutôt que de parler de « rentrée », je préfère entendre personnellement la parole du Seigneur, adressée à son ami Lazare, « patron » du diocèse : « Lazare, sors ! (littéralement : « ici dehors »). Et les vacances m’ont préparé à ce cri de résurrection, cri de l’ami divin à l’humanité éprouvée profondément par les maladies de l’âme et du corps. Ce cri divin me ramène ici sur la terre des vivants.

Le Christ pleure nos malheurs davantage encore que nous-mêmes. Il est saisi au fond de lui-même par ce qui donne la mort et provoque l’isolement mortifère. Et il veut confier à l’Eglise de délier par les actes et par la parole ceux qui étaient entrés dans le glacial abîme du tombeau. Ce mois de septembre commence donc avec la mémoire festive de saint Lazare, et il nous donne aussi de relire le temps des vacances écoulées. Ai-je goûté l’importance du silence paisible et de l’écoute des autres ? Quelle libération s’est opérée, « presque sans moi » pour reprendre une expression de François de Sales, dans ma vie et celle des autres ? Quels visages ont été porteurs d’espérance ?

Ai-je entendu à nouveau, de façon plus profonde et plus simple encore qu’auparavant, que j’étais appelé avec des frères et sœurs dans la Foi, pour recevoir et pour partager la grâce pascale ?

Parmi les nombreux signes lumineux vus personnellement dans le mois d’août écoulé, je retiens celui-ci. C’est en chemin, sur les beaux causses du Lot, vers le sanctuaire marial de Rocamadour, il fait chaud et les pèlerins marchent depuis plusieurs heures déjà. C’est le deuxième jour, et une petite fille de 7 ans, souriante et spontanée, reçoit d’un adulte dans sa main une poignée de mûres savoureuses (qu’elle « adore » !). Surprise ! Quand je me retourne, elle était en train de tendre sa main à chaque pèlerin de son groupe pour lui offrir une mûre ! Elle n’en a pas gardé pour elle. C’était simple, pas calculé, c’était un geste de vraie charité et qui m’a fait signe !

En invitant les chrétiens de Saône-et-Loire à entourer à Taizé, le 4 octobre prochain, ceux qui seront baptisés et confirmés, en vous invitant tous, lecteurs de la revue diocésaine, à réserver ce dimanche de la Saint François d’Assise pour venir participer à la rencontre diocésaine qui a lieu tous les 5 ans, je vous souhaite de commencer cette « rentrée », ou de la poursuivre », dans l’esprit de cette jeune pèlerine joyeuse de marcher en Eglise et en aimant partager. Nous avons tellement soif de recevoir des plus petits et de partager la joie et les questions que nous portons.

Bonne « résurrection » et bonne préparation de ce grand temps familial du 4 octobre à Taizé !

+ Benoît RIVIERE

Du côté des services diocésains

Dis, parle-moi de la mort...
Samedi 7 novembre 2020 de 9h00 à 17h00
Salle des fêtes des Rocheriaux
Place des noyers
71 390 Saint-Désert

Télécharger le tract

Pour vous, prêtres, diacres, laïcs qui accompagnez les familles en deuil
Pour vous qui accompagnez de jeunes familles, en éveil à la foi, préparation baptême…
Pour vous parents, professeurs, éducateurs qui accompagnez des enfants...
et toutes personnes intéressées par la question de la mort.

Les objectifs :
• Partager et percevoir les différentes réalités de la mort, aspect anthropologique, sociologique, théologique
• Découvrir et repérer le langage approprié pour parler de la mort aux enfants.
• Expérimenter et découvrir des pistes pour accompagner.
• Partager et échanger autour de l’accompagnement.



Enseignant, pourquoi pas vous ?

Télécharger le tract

Réunion d’informations Collège Jeanne d’Arc
Mardi 17 Novembre 2020 à 18h

7 rue Desrichard
PARAY-LE-MONIAL