Catéchèse et Catéchuménat

Un voyage virtuel, un camp de 5 jours !

IMAGE VIDEO camp 5jours

En route pour un voyage virtuel, un camp de 5 jours !


L’évangile de la résurrection de Jésus-Christ commence par la marche des femmes vers le sépulcre, à l’aube du jour qui suit le sabbat. Elles vont au tombeau, pour honorer le corps du Seigneur, mais elles le trouvent ouvert et vide. Un ange puissant leur dit : « Vous, soyez sans crainte ! » (Mt 28, 5), et il leur demande d’aller porter la nouvelle aux disciples : « Il est ressuscité d’entre les morts ; il vous précède en Galilée » (v. 7). Vite, les femmes courent, et le long du chemin, Jésus lui-même vient à leur rencontre et dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront » (v. 10).


Je vous invite, le temps des vacances de Pâques, de nous rendre en Galilée pour un voyage virtuel, un camp de 5 jours :
• Pour découvrir un pays avec des petits films YouTube,
• Pour rencontrer Jésus à travers sa Parole lors d’un temps spirituel
• Pour se divertir chez soi pendant ce bivouac un peu particulier

Alors on se prépare pour ce beau voyage, décollage imminent, départ prévu mercredi 22 avril.
En attendant voici quelques images de notre randonnée : https://www.youtube.com/watch?v=gjDNZtonXqs


Pour « se rendre en Galilée », n’oublie pas ton Carnet de route.
Chaque jour, clique sur le lien du jour correspondant pour avoir accès aux activités du camp virtuel


jerusalem   • Jour 1 - Mercredi 22 avril - Arrivée à Jérusalem

Visite et Installation de notre campement (activité) – Veillée de prière


nazareth    Jour 2 - Jeudi 23 avril - Découverte de Bethléem et Nazareth

Temps spirituel - Un bricolage pour « tout garder dans son cœur »


lac   Jour 3 - Vendredi 24 avril - Découverte du lac de Tibériade

Construisons une barque – Veillée de prière


tabgha    • Jour 4 - Samedi 25 avril - Temps spirituel – Découverte de Tabgha

Jouons à la recherche de la brebis perdue, une vraie chasse au trésor !


marche     Jour 5 - Dimanche 26 avril - Sur le chemin d’Emmaüs

Messe dominicale - Marchons, voyons, écoutons, ressentons et partageons (promenade sensorielle)


CARTE TERRE SAINTE

Carte :
Dictionnaire du Nouveau Testament

Xavier Léon-Dufour
Editions du Seuil

 

Suivons les apôtres après la résurrection

 


« Jésus Christ t’aime, il a donné sa vie pour nous sauver, et maintenant il est vivant à tes côtés chaque jour pour t’éclairer, pour te fortifier, pour te libérer »

Pape François Evangelii Gaudium n° 164

Chers amis,

Nous espérons que vous vous portez bien.
Nous continuons ensemble notre marche durant le Temps Pascal avec le Ressuscité et nous vous proposons de suivre les apôtres après la résurrection. Jésus a laissé quelques indications à ses disciples pour qu’ils puissent continuer à le suivre, comme lorsqu’il vivait avec eux.
Nous allons progressivement et doucement reprendre le chemin de nos activités et nous vous invitons à profiter de ce temps pour réfléchir ensemble à la manière de vivre en disciple dans le aujourd’hui de nos vies.
Nous vous remercions de nous avoir suivis durant cette période particulière, prenez bien soin de vous et au plaisir de vous retrouvez dans d’autres circonstances.

Laurence Lyonne
Responsable du service catéchèse

Mercredi 06 mai 2020 - Suivons les apôtres après la résurrection


Pour les parents : Le Temps Pascal une fête qui dure 50 jours.

Cinquante jours nous sont donnés pour célébrer la Résurrection du Seigneur et la faire fructifier dans nos vies. Ce temps nous plonge dans la joie et la grâce de notre baptême et nous apprend à vivre en ressuscités. La Résurrection du Christ est déjà à l’œuvre en nous. Elle agit en transformant nos vies. Nous sommes appelés à une réponse en ajustant nos comportements à la volonté divine. La résurrection dit la nouveauté absolue de toute chose dans le Christ. Elle donne sens à notre histoire et à notre vie en lui révélant son aboutissement : nous sommes aussi appelés à la résurrection.


• Lire le récit de Jean 14, 1-7

EVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT JEAN Chapitre 14,1-7

baton chassures Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.
 Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : “Je pars vous préparer une place” ?
Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi.
Pour aller où je vais, vous savez le chemin. »
Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi.
Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. »


Petit échange avec votre enfant en s’aidant des questions suivantes :

A votre avis, pourquoi Jésus veut-il que nous mettions nos pas dans les siens ?
Où le chemin de Jésus nous conduit-il ?


• Activité : Décryptons un message important de Jésus.

Voici un indice, le code I=D

OJ XZNX QJ HMJRNS QF AJWNYJ JY QF ANJ

Sur un ruban blanc, écrire « Je suis le chemin, la vérité et la vie » et l’attacher à un bâton.

La symbolique du bâton va venir ponctuer nos propositions catéchétiques durant cette période particulière que nous venons de vivre. Pourquoi ?
Le bâton soutient le marcheur pendant l’épreuve, déblaie les passages épineux.
Dans l’Ancien Testament, le bâton est associé à Moïse.
Dans les évangiles Jésus ne porte pas de bâton mais il est le berger qui conduit et aime ses brebis.
Avec ce bâton nous vous souhaitons de continuer à marcher à la suite de Jésus aux côtés de la multitude des croyants, de vous appuyer sur la Parole de Dieu et sur les témoins de l’Eglise.Le bâton sera donc choisi avec soin : solide pour inspirer la confiance, suffisamment grand pour soutenir dans l’épreuve, un bâton fiable et solide avec Jésus comme guide. Bonne route !


baton enfants

• Prière en famille

Au coin prière de votre famille, déposer le bâton.

Faire le signe de croix et proclamer le texte de Jean 14, 1-7 Je suis le chemin, la vérité et la vie.

Silence.

Dire ensemble cette prière

Jésus nous montre un chemin
Je crois que tu nous guides et que tu nous aimes
Apprends-nous à ne pas nous décourager
Que nous soyons semeurs d’espérances
Dans notre vie de tous les jours
Aide nous à continuer à te suivre
Jésus, tu nous montres un chemin celui de la prière
Avec tous les témoins et les saints
Nous pouvons te proclamer
Notre Père qui es aux cieux….

Quatrième dimanche de Pâques

PRIER MARIONNETTES

Le Christ est ressuscité ! Alléluia ! Alléluia !
Il est vraiment ressuscité !
Alléluia ! Alléluia !

Oui, le Christ est ressuscité, dans nos maisons particulières, célébrons cette joie de Pâques en union avec toute l’Eglise et avec le monde entier.
Nous pouvons continuer à cheminer avec la Parole de Dieu. Aujourd’hui, dimanche du Bon Pasteur. Jésus nous dit : « Je suis la porte des brebis » (Jn 10, 1-10) Comme un berger aime ses brebis, Jésus aime et prend soin de chacun d’entre nous. Nous sommes invités à nous mettre en présence de Dieu.

Quatrième dimanche de Pâques

ECOUTER

https://www.theobule.org/video/jesus-bon-berger/148

Vous pouvez partager avec vos petits
• Quels sont les personnages ? les lieux ?
• Que se passe-t-il ?
• Quels sont les gestes, les paroles ?

Avec vos enfants, vous pourriez représenter la scène. Faire un enclos avec une porte, faire un berger et des moutons.
Vous pouvez prendre des Playmobil ou fabriquer vos personnages (avec des rouleaux de papier toilette, du tissu, de la laine, de la colle… du coton pour les moutons…) Utilisez toute votre imagination.

PRIER

Introduire la prière en allumant les bougies devant le jardin de Pâques et inviter chaque membre de la famille à faire un beau signe de croix.

Nous pouvons acclamer et chanter :
Alléluia ! Alléluia ! Je suis le bon pasteur, dit le Seigneur ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent. Alléluia !

Lecture de l’EvangileBON BERGER 1

À Jérusalem, Jésus dit à ceux qui étaient avec lui :
« Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger. »
« C’est quoi un vrai berger ? »
« Un vrai berger donne sa vie pour ses brebis.
Le voleur, lui, ne vient que pour voler, égorger, tuer.
Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie.
Moi, je suis le bon berger ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent, comme mon Père me connaît, et que je le connais.
Je donne ma vie pour mes brebis. »
« Toutes les brebis ? »
« Il y a encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie : celles-là aussi, il faut que je les conduise.
Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul berger.
Mon Père m’aime parce que je donne ma vie pour mes brebis. »

Évangile selon saint Jean chapitre 10, versets 11 à 17

BON BERGER 2

Nous pouvons chanter : Alléluia ! Alléluia ! Le Seigneur est ressuscité !

Nous pouvons partager chacun une phrase de cet évangile qui nous touche. Inviter les enfants à dire un mot qu’ils ont retenu. Peut-être que nous pouvons aussi se dire ce que cet Evangile nous dit pour aujourd’hui.


R/ Le Seigneur est mon berger :
rien ne saurait me manquer.

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son nom.

Psaume 22


Jésus, comme un berger qui prend soin de ses brebis
Tu prends soin de moi.
Tu donnes ta vie pour moi quand je suis seul, malade, triste,
Tu prends soin de moi.

Tu es toujours là.
Apprends-moi à reconnaitre ta voix
Guide mes pas.

Tu es là, bien présent !
Alléluia ! Alléluia !

Que le Seigneur nous garde dans son amour et qu’il nous bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit. (Tracer le signe de croix sur le front de l’enfant).
AMEN !

 

Pour vous parents :

Jésus bon pasteur et porte des brebis est un chef dont l’autorité s’exprime dans le service, c’est un chef qui, pour commander, donne sa vie, et ne demande pas à d’autres de sacrifier la leur. On peut avoir confiance dans un chef comme cela. Il suffit d’un signal, d’un appel et les brebis se mettent en marche, guidées par la voix de celui qu’elles perçoivent comme une présence amie, forte et douce à la fois, qui conduit, protège, console et soigne.
Le Christ est comme cela pour nous. Il y a une dimension de l’expérience chrétienne que nous laissons peut-être un peu dans l’ombre : la dimension spirituelle et affective. Le sentiment d’être lié au Seigneur par un lien spécial, comme les brebis à leur pasteur. C’est la merveilleuse expérience de se sentir aimé de Jésus. Posez-vous la question : « Est-ce que je me sens aimé de Jésus ? » Pour lui, nous ne sommes jamais des étrangers, mais des amis, des frères.
Et pourtant ce n’est pas toujours facile de distinguer la voix du bon pasteur. Soyez attentifs. Il y a toujours le risque d’être distraits par le vacarme de tant d’autres voix.
Aujourd’hui, nous sommes invités à ne pas nous laisser détourner par les fausses sagesses de ce monde, mais à suivre Jésus, le Ressuscité, comme seul guide sûr qui donne un sens à notre vie.

Pape François

Seigneur, ouvre nos portes

Seigneur Jésus, tu es la porte
par où l’amour et la tendresse du Père
sont entrés pour nous faire naître, par le baptême,
à la plénitude de sa vie.

Tu es la porte, largement ouverte,
comme deux bras étendus,
et comme un cœur brûlant de désir,
qui nous fait signe et goûter à l’amour sans mesure du Père.

Tu es la porte grandement ouverte
devant celle à peine entrouverte de notre cœur
et de notre vie.

Viens et fais de nous une porte
qui sait accueillir tout de ta présence.

Rodhain Kasuba, Prions en Eglise, 3 mai 2020

Cinsuième dimanche de Pâques

Le Christ est ressuscité ! Alléluia ! Alléluia !
Il est vraiment ressuscité !
Alléluia ! Alléluia !

Pendant les 50 jours du temps pascal, de la fête de la Pâques à celle de Pentecôte, dans nos maisons particulières, nous continuons à cheminer avec la Parole de Dieu et à célébrer cette joie de Pâques en union avec toute l’Eglise et avec le monde entier. Nous ancrons cette joie de la résurrection dans notre vie de tous les jours. Aujourd’hui, Jésus nous dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie » Il nous montre le chemin vers le Père.

Cinquième dimanche de Pâques

ECOUTER

https://www.theobule.org/video/jesus-est-le-chemin-la-verite-la-vie-jn-14-5-6-23/681

Vous pouvez partager avec vos petits
• Quels sont les lieux ? les personnages ?
• Que se passe-t-il ?
• Quels sont les gestes, les paroles ?

PRIER

Préparer une belle coupe avec de l’eau que vous déposerez devant votre jardin de Pâques ou votre coin prière.

Introduire la prière en allumant les bougies et inviter chaque membre de la famille à faire un beau signe de croix. « Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen »

Un membre de la famille peut dire : « Le Christ est ressuscité, alléluia ! »
Toute la famille répond : « Il est vraiment ressuscité, alléluia ! »

« Seigneur, tu as donné ta vie pour tous les hommes. Tu nous montres le chemin pour aimer comme tu nous aimes, même ceux qui nous font du mal »

En ce temps pascal, nous demandons au Seigneur qu’il bénisse cette eau.
Nous allons par cette eau nous rappeler notre baptême. Plongés dans la mort, le Christ nous rejoint dans tout ce qui peut être signe de mort, de fragilité dans nos vies pour que nous puissions vivre de sa vie.

Nous plongeons notre main dans l’eau et refaisons un signe de la croix pour vivre de notre baptême.

Nous pouvons acclamer et chanter
Alléluia ! Alléluia ! Moi je suis le Chemin, la vérité et la vie, dit le Seigneur. Personne ne va vers le Père sans passer pas moi. Alléluia !

Lecture de l'Evangile

pasAlors que Jésus vient d’annoncer aux disciples qu’il va partir, Thomas lui dit :
« Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond :
« Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi.
Jésus dit encore :
« Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et chez lui nous ferons notre demeure.

Évangile selon Saint Jean 14, 5-6;23

Nous pouvons chanter : Alléluia ! Alléluia ! Le Seigneur est ressuscité !

Nous pouvons partager un moment heureux ou difficile où Jésus vous accompagnés sur votre chemin de vie.

Jésus, tu es le chemin.
Pour te suivre,
Tu me montres comment aimer.

Jésus, tu es la vérité.
J’ai confiance en toi,
Tu me montres le chemin,
Tu me guide.

Jésus, tu es la vie.
Merci pour tout ce que tu me donnes,
Ma famille, mes amis,…
Chaque membre de la famille peut exprimer ce pourquoi il veut dire merci…

En communion avec toute l’Eglise et le monde entier, nous pouvons dire la prière que Jésus nous a apprise : Notre Père

Que le Seigneur nous garde dans son amour et qu’il nous bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit. (Tracer le signe de croix sur le front de l’enfant).
AMEN !


Pour vous parents :
méditation sur l’Evangile de Jean 14, 1-12


Je pars vous préparer une place

Acheminu royaume
Nous sommes attendus
Nous sommes accueillis
Le Christ nous prépare une place.

Non seulement il prépare une place
Mais il prépare le chemin
Il trace la route.

Un peu comme s’il voulait être sûr
Que nous allions tous arriver
Que personne ne se perdra.
Toute sa vie il a ramassé…
Ceux qui étaient au bord du chemin
Non pas pour les remettre sur le droit chemin
Mais pour les remettre sur la route
Et les remettre en route !

Toute sa vie il a dit
« Lève-toi et marche »
« Suis-moi »
« Va »
Il l’a tellement dit
Qu’il a fini par dire
« Je suis le chemin »

Il dit
« Je suis le chemin »
Non par orgueil
Mais par amour
Pour le Christ
L’amour est le seul chemin
Qui mène au Père.

L’Evangile prié et médité en Slam
Dominique Auduc, prêtre du Diocèse d’Autun - Chalon – Mâcon - Edition Salvator, 2019

Prière du soir avec ma marionnette

Nous sommes confinés dans nos maisons, depuis maintenant plus d’un mois, nous avons eu à réapprendre à vivre autrement, à s’adapter à un nouveau rythme, à partager et à se rencontrer autrement, à inventer une cohabitation permanente et à faire preuve de créativité, à répondre aux questions des petits, à gérer de nombreuses émotions…

Ce n’est pas toujours facile d’exprimer ses émotions. Se servir d’une marionnette peut aider l’enfant à verbaliser, dans le dialogue avec sa marionnette, ce qu’il ressent. Ce peut être une manière de relire sa journée. Le parent peut aussi avoir sa marionnette et, dans un dialogue de marionnette à marionnette, mettre des mots sur le vécu de la journée et l’offrir à Dieu.

PRIER MARIONNETTES 2
Matériel :

Paire de chaussette, boutons, laine, tissus, …
Prendre la vieille paire de chaussette, coudre deux boutons pour faire les yeux, faire des cheveux avec la laine et vous pouvez ajouter des bouts de tissus le long de la chaussette pour faire un vêtement



Seigneur, j’étais très fâché.PRIER MARIONNETTES
Je…
Ma colère grondait au fond de moi.
Maman m’a écouté.
Tout doucement, le calme est revenu.
Seigneur, tu me connais,
Merci d’être toujours avec moi.

Seigneur, j’ai peur…
Je…
Mon cœur est angoissé.
Papa m’a écouté, m’a rassuré.
Tout doucement, la paix est revenue.
Seigneur, tu me connais,

Merci d’être toujours avec moi.

Seigneur, aujourd’hui,
c’était trop bien !
J’ai...
Je suis rempli(e) de joie.
Comme c’est bon de me sentir
plein de vie.
Seigneur, tu me connais,
Merci d’être toujours avec moi.
PRIER MARIONNETTES 3Seigneur, je suis trop triste.
Je...
Mon papa m’a pris dans ses bras,
il a essuyé mes larmes.
Tout doucement,
mon sourire est revenu.
Seigneur, tu me connais,
Merci d’être toujours avec moi.



Troisième dimande de Pâques

Le Christ est ressuscité ! Alléluia ! Alléluia !
Il est vraiment ressuscité !
Alléluia ! Alléluia !

Oui, le Christ est ressuscité, dans nos maisons particulières, célébrons cette joie de Pâques en union avec toute l’Eglise et avec le monde entier, nous pouvons continuer à cheminer avec la Parole de Dieu.

ECOUTER

https://www.youtube.com/watch?v=E6PN1rr8Qvc

Vous pouvez partager avec vos petits
• Quels sont les personnages ? les lieux ?
• Que se passe-t-il ?
• Quels sont les gestes, les paroles ?

PRIER

Introduire la prière en allumant les bougies devant le jardin de Pâques et inviter chaque membre de la famille à faire un beau signe de croix.

Nous pouvons acclamer, chanter :
Alléluia ! Alléluia ! Le Seigneur est vivant ! Il est vraiment ressuscité !

Lecture de l’Evangile

TROISIEME DIMANCHE DE PAQUES 01

Le soir de ce jour-là, deux amis de Jésus marchent vers le village d’Emmaüs.
Ils sont tristes.
Ils parlent de la mort de Jésus.


TROISIEME DIMANCHE DE PAQUES 02
Sur le chemin, un homme les rejoint. Ils lui racontent ce qui est arrivé.




TROISIEME DIMANCHE DE PAQUES 03Quand ils arrivent dans le village, ils demandent à l’inconnu de rester pour le dîner.
A table, l’homme prend du pain.

Il le partage, puis le leur donne.
Tout à coup, les deux amis le reconnaissent : « Jésus ! Tu es vivant ! »
Mais il a déjà disparu…

TROISIEME DIMANCHE DE PAQUES 04

Sans attendre, les deux amis repartent à Jérusalem, tout joyeux,
pour annoncer la grande nouvelle :
« Nous avons rencontré Jésus, il est vivant ! »



La Bible illustrée des petits, Mame, p 201-203


Nous pouvons chanter : Alléluia ! Alléluia ! Le Seigneur est ressuscité !

Vous pouvez partager avec vos petits
• Quels sont les personnages ? les lieux ?
• Que se passe-t-il ?
• Quels sont les gestes, les paroles ?

Nous pouvons partager chacun une phrase de cet évangile qui nous touche. Inviter les enfants à dire un mot qu’ils ont retenu. Peut-être que nous pouvons aussi nous dire ce que cet Evangile nous dit pour aujourd’hui.

Alléluia ! Alléluia ! Le Seigneur est vivant ! Il est vraiment ressuscité !

Jésus, tu es vivant,
Alléluia !
Tu es vraiment ressuscité,
Alléluia !
Les disciples d’Emmaüs l’ont reconnu
Tu es là, bien présent !
Jésus, tu es vivant,
Alléluia !
Tu es vraiment ressuscité,
Alléluia !
Mon cœur est dans la joie,
Alléluia !

Que le Seigneur nous garde dans son amour et qu’il nous bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit. (Tracer le signe de croix sur le front de l’enfant).
AMEN !

 

Pour vous parents : une méditation de l’évangile de Luc 24, 13-33

LES DISCIPLES D’EMMAÜS

Deux disciples marchent, quittent Jérusalem. Chemin faisant, ils parlent de ce qui s’est passé, ce qu’ils ont vécu : l’arrestation de Jésus, sa mort. « Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. » Reconnaître Jésus le Ressuscité demande du temps. Jésus ne brusque pas, il écoute, marche avec eux, accueille leur tristesse, les invite à raconter. Ils lui parlent de Jésus, « cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple. » Les disciples ne comprennent pas, ils le croyaient tout-puissant, ils espéraient et leur espérance fut déçue. Les femmes « n’ont pas trouvé son corps ; […] elles avaient même eu une vision : des anges, qui disaient qu’il est vivant. » Quelle nouvelle incroyable ! Ils n’arrivent pas à l’entendre avec leur cœur. Leur espérance est morte sur la croix. Jésus les interpelle : « Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? » Il les rejoint au cœur de leur déception. Interprétant pour eux les Écritures, il leur permet de cheminer, de découvrir que Jésus est bien le Messie annoncé par les prophètes, mais que ce Messie n’est pas celui qu’ils imaginaient. Il n’est pas le roi tout-puissant acclamé à son entrée à Jérusalem. Il est un roi humble et miséricordieux. Il est là, présent, cheminant avec eux, dans le quotidien, sans s’imposer. Les disciples le retiennent : « Reste avec nous. » À table, Jésus prend le pain, le bénit, le rompt et le donne. Gestes de la multiplication des pains, gestes de son dernier repas, signe du don de lui-même. « Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent. » Les cœurs lents à croire sont devenus brûlants, signe de la reconnaissance, de la rencontre. Ils découvrent un Messie dont la toute-puissance est de donner sa vie par amour. Ce chemin des disciples est aussi le nôtre. Reconnaître Jésus Christ présent à nos côtés, dans notre quotidien, dans nos joies et nos peines, se fait dans un cœur à cœur avec Lui. C’est un chemin que nous faisons dans la rencontre des autres, en méditant les Écritures, en célébrant l’Eucharistie

Jour 5 - Sur le chemin d'Emmaüs

Jour 5 :
Sur le chemin d’Emmaüs
Messe dominicale
Marchons, voyons, écoutons, ressentons et partageons
(promenade sensorielle)


 

Aujourd’hui pour notre dernière journée dans notre camp virtuel en Terre Sainte, je vous propose de prendre le chemin et de suivre les pas des disciples d’Emmaüs pour rencontrer le Christ mais avant tout célébrons Jésus Ressuscité.

« Christ est ressuscité, Alleluia, Alleluia ! »

Pâques est la fête la plus importante de toutes, « la fête des fêtes ».
Le temps pascal est un temps de joie !
Nous sommes passés de la mort à la vie, nous avons fêté la Résurrection du Christ et le temps pascal, commencé à la Vigile Pascale, prolonge la célébration de la fête que l’on vient de vivre et ne fait qu’un avec elle.
Tous les dimanches constituant le temps pascal sont considérés comme « dimanche de Pâques » et non « après Pâques ».
Ils forment un seul et unique jour de fête, ou mieux “un grand dimanche”.
Le cierge pascal, symbole du Christ ressuscité, reste allumé et l’Alleluia ne cesse de retentir.
La couleur liturgique est le blanc, qui rappelle les vêtements des anges au matin de Pâques.

Je vous invite à suivre en famille devant vos écrans à 10h30 la messe de la Paroisse St Jean l’Evangéliste à Bourbon Lancy
https://www.facebook.com/saintjeanbourbon


marcheMais où est Emmaüs ?
Le chemin d’Emmaüs que nous venons d’entendre lors de la lecture de l’Evangile de ce jour à la messe, est d’abord un chemin géographique, bien que – à vrai dire – il est difficile de dire où se trouve l’antique village d’Emmaüs.
Si la marche fédère beaucoup de monde, le lieu-dit d’Emmaüs est pourtant discuté.
L’Evangile de Saint Luc parle en effet d’une distance parcourue de « 160 stades » ou de « 60 stades » selon les manuscrits, la première hypothèse semblant la plus probable au regard de la tradition des Pères de l’Eglise et de l’heure particulièrement matinale à laquelle les disciples auraient quitté Jérusalem.
Cette distance correspondrait à la ville de Nicopolis.

Pour d’autres, c’est la ville d’Abu Gosh, située à environ 8 km de Jérusalem (soit 60 stades) qui correspond au vrai lieu.
Néanmoins, la plupart des pèlerins voient plutôt en Abu Gosh le village à partir duquel Jésus aurait cheminé avec les disciples.

emmausNous allons voir dans notre reportage pour terminer notre voyage en Terre Sainte, un groupe de pèlerins marchant entre Yad Hashmona -petit village habité par des « juifs croyant en Yeshoua (Jésus) »- et .Emmaüs-Nicopolis.
Quelques kilomètres pour rencontrer le Christ, quelques kilomètres de marche à pied, de méditations mais aussi de rencontres. En marchant on peut approfondir nos relations les uns avec les autres, quand nous ne restons pas en silence.
Yad Hashmona se situe « sur la route où Yeshua ressuscité est apparu à deux disciples ».
Nicopolis, éloigné d’une journée de marche de Jérusalem, soit 30 kilomètres et ce chemin passe par Yad Hashmona.
Un chemin qui traverse une forêt par monts et par vaux sur l’antique romaine, on peut y découvrir des indices de la présence romaine : bornes milliaires, douane, citerne, bâtiments. Partout la nature est verdoyante, les couleurs des lys et des anémones sont éclatantes et à la fin du chemin se trouvent des amandiers en fleurs.



A vous de découvrir dans ce reportage, cette randonnée sur ce chemin où le Ressuscité avait rejoint Cléophas et le disciple anonyme.
https://www.youtube.com/watch?v=RuyjmBZnMRk


Mais au fait qui était ce mystérieux disciple ?
Sans doute l’évangéliste Luc a voulu nous faire comprendre que chacun peut s’identifier à lui.
C’est toi et moi qui sommes invités à marcher sur ce chemin avec Jésus au milieu de nous !

Nous vous proposons de profiter de votre dimanche après-midi pour une promenade d’1H00 d’1KM .
Nous avons cinq sens, mais c’est surtout la vue que nous utilisons au quotidien.
Profitez de cette balade pour éveiller vos autres sens et découvrir votre environnement avec votre odorat votre ouïe, votre toucher et plus difficile avec votre goût. .

C’est le moment de penser à nous envoyer une jolie carte postale (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), une photo souvenir de votre promenade avec un petit message de joie et d’espérance. Cette carte postale sera affichée sur le site du diocèse d’Autun.


Le camp touche à sa fin, merci à tous, pour votre participation !

Et surtout restez dans la joie, une joie immense, car Jésus est Ressuscité Alléluia !
Il marche avec nous sur notre route.

Je suis dans la joie, une joie immense :
https://www.youtube.com/watch?v=GkiZ027f4uE&t=170s

 

 

L'Ascension

MAINS ENFANT


Le 21 mai 2020, c’est le Jeudi de l’Ascension

Jeudi de l’Ascension, mais c’est quoi l’Ascension ?

Une Ascension, c'est une montée vers les sommets. L'Ascension de Jésus, c'est sa montée vers Le Père. Dans la Bible, « monter aux cieux » signifie entrer dans la gloire et l’amour de Dieu. Jésus est avec Dieu.
Cette fête tombe toujours un jeudi parce que l'Ascension est célébrée quarante jours après le dimanche de Pâques !
Quarante jours après Pâques, l’Eglise fête le jour où les apôtres ont vu monter Jésus au ciel. En allant au ciel, Jésus nous montre la route à suivre. Cette fête nous invite à garder dans le cœur le désir de nous rapprocher de Dieu. Avant de rejoindre Dieu son Père, Jésus envoie ses disciples en mission.

1ère lecture : Actes des Apôtres chapitre1 versets 1 à 11

CHER THEOPHILE, dans mon premier livre, j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné, depuis le moment où il commença, jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions aux Apôtres qu’il avait choisis. C’est à eux qu’il s’est présenté vivant après sa Passion ; il leur en a donné bien des preuves, puisque, pendant quarante jours, il leur est apparu et leur a parlé du royaume de Dieu.
Au cours d’un repas qu’il prenait avec eux, il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre que s’accomplisse la promesse du Père. Il déclara : « Cette promesse, vous l’avez entendue de ma bouche : alors que Jean a baptisé avec l’eau, vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés d’ici peu de jours. »Ainsi réunis, les Apôtres l’interrogeaient : « Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? » Jésus leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »
Après ces paroles, tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva, et une nuée vint le soustraire à leurs yeux. Et comme ils fixaient encore le ciel où Jésus s’en allait, voici que, devant eux, se tenaient deux hommes en vêtements blancs, qui leur dirent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. »

ENFANTS MONDEJésus part rejoindre son Père, c'est aux disciples d'agir sur terre
désormais ! C'est aux disciples d'aller annoncer la Bonne Nouvelle !
La présence de Jésus est tellement puissante qu’elle permet aux disciples de l’annoncer à tout le monde.


Evangile de Jésus-Christ selon Saint Matthieu 28, 16-20

En ce temps-là, les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes. Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ; et apprenez-leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »

C’est pareil pour nous : Jésus nous remplit de son amour et nous envoie pour être ses témoins. La fête de l'Ascension n'est pas une fête du passé ! Elle doit nous toucher aussi ! Nous aussi, nous sommes envoyés pour annoncer au monde entier que le Christ est ressuscité, qu’il est avec nous.

Echange en famille

Qu’est ce que cela change concrètement dans ma vie, la présence de Jésus à mes côtés ? Comment je peux faire découvrir cela ?
Qu’est ce qu’être un témoin ?
Qui sont les témoins que j’ai rencontrés ?
RIBAMBELLE TERREAuprès de qui, suis-je témoin ?

Activités

Allez ! De toutes les nations faites des disciples. Réaliser une ribambelle autour de la terre.

Imprimer et colorier la terre
Reporter le dessin de la ribambelle sur la feuille blanche A4 pliée en quatre,
Découper et colorier la ribambelle et la coller autour de la terre.


TERRE               RIBAMBELLE


Réalisation de Keylan - Toulon-sur-Arroux


         image1      image4


Sixième dimanche de Pâques

SIXIEME DIMANCHE DE PAQUES 01

Le Christ est ressuscité ! Alléluia ! Alléluia !
Il est vraiment ressuscité !
Alléluia ! Alléluia !

Pendant les 50 jours du temps pascal, de la fête de la Pâques à celle de Pentecôte, dans nos maisons particulières, nous continuons à cheminer avec la Parole de Dieu et à célébrer cette joie de Pâques en union avec toute l’Eglise et avec le monde entier. Nous ancrons cette joie de la résurrection dans notre vie de tous les jours. Aujourd’hui, Jésus continue de préparer son départ et nous annonce : « Je ne vous laisserai pas orphelin ».

Sixième dimanche de Pâques

ECOUTER

L’Evangile nous parle de l’amour de Dieu, cet amour inconditionnel que Dieu nous donne. Les disciples ne verront bientôt plus Jésus avec leurs yeux mais il restera présent auprès d’eux. Présent autrement. Nous vous invitons à réfléchir à cette présence de Dieu avec chacun de nous. Nous vous invitons à raconter à vos petits une histoire qui nous en parle et à partager avec eux comment vous sentez cette présence dans vos vies.

« Pour te parler de la Parole de Dieu, je te dirai... »

Pour te parler de la présence de Dieu, je te dirais qu’elle ressemble à la lumière, la lumière qui nous enveloppe, la lumière qui nous éclaire.
La présence de Dieu ressemble à la pluie, la pluie qui fait boire la terre et qui nous rafraîchit.
La présence de Dieu ressemble aux rochers, ces rochers sur lesquels on peut toujours s’appuyer.
La présence de Dieu ressemble au vent, ce vent qui nous éveille et nous rend plus vivant.
SIXIEME DIMANCHE DE PAQUES 02Pour te parler de l'amour de Dieu, j'aurai envie de te faire un câlin, envie de te rappeler les personnes qui t'aiment et savent t'emmener toujours un peu plus loin.
J'aurai envie de te dire que Dieu est près de toi, en ton cœur, même si tu es triste, même si tu ne le sens pas, il est toujours prêt à nous accompagner, son amour nous pousse et nous fait avancer.
Je te dirai que son amour ressemble à cette caresse, il redonne le goût de jouer, et il ressemble aussi à ces petits bras-là : il ose séparer.
Pour te dire l'amour de Dieu, je te parlerai de l’élan qui nous porte et nous emporte et de sa tendresse qui ressemble à la nôtre, et qui pourtant est tout autre.

Pour te dire la foi en Dieu, je te parlerai de la confiance que l’on peut faire à un papa : elle nous donne l’équilibre !
Je te dirais aussi qu’elle ressemble à la soif de l’été : celle qui fait allonger nos pas et donne si bon goût à tout ce que l’on boit !
La foi en Dieu ressemble un peu au fil du cerf-volant : ce n'est pas lui que l'on regarde, c'est à peine si on le voit, et pourtant c'est lui qui nous tire en avant.
La foi en Dieu ressemble à cette maison éclairée dans la nuit : elle nous fait chaud au cœur quand on se croit perdu !
Pour te parler de la Parole de Dieu, je te dirai qu'elle ressemble à un drôle de cadeau, un cadeau que l'on n’a jamais fini de découvrir.
Je te dirai qu'elle est précieuse comme une promesse, une promesse qui t’accompagne ensuite partout, comme un parfum.
La Parole de Dieu ressemble à ces histoires dont tu ne te lasses pas, parce qu'elles sont toutes vielles et toutes neuves à chaque fois.
La parole de Dieu est comme cette lumière : plus on la partage, et mieux elle éclaire.

« Pour te parler de la Parole de Dieu, je te dirai... »
Texte : Marie-Agnès Gaudrat - Illustrations : Ulises Wensell - Bayard jeunesse

Vous pouvez trouver ce livre à la Librairie du Sacré-Cœur
Place Cardinal Perraud 71600 Paray Le Monial - 03.85.24.08.48 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

PRIER

Préparer une belle coupe avec de l’eau que vous déposerez devant votre jardin de Pâques ou votre coin prière.
Introduire la prière en allumant les bougies et inviter chaque membre de la famille à faire un beau signe de croix. « Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen »
Un membre de la famille peut dire : « Le Christ est ressuscité, alléluia ! »
Toute la famille répond : « Il est vraiment ressuscité, alléluia ! »

« Seigneur, tu as donné ta vie pour tous les hommes. Tu nous montres le chemin pour aimer comme tu nous aimes, même ceux qui nous font du mal »

En ce temps pascal, nous demandons au Seigneur qu’il bénisse cette eau. Nous allons par cette eau nous rappeler notre baptême. Plongés dans la mort, le Christ nous rejoint dans tout ce qui peut être signe de mort, de fragilité dans nos vies pour que nous puissions vivre de sa vie.
Nous plongeons notre main dans l’eau et refaisons un signe de la croix pour vivre de notre baptême.
Nous pouvons acclamer et chanter
Alléluia ! Alléluia ! Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui. Alléluia !

Lecture de l’Evangile selon Saint Jean 14, 15-16 ; 18-19

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements.
Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur
qui sera pour toujours avec vous : l’Esprit de vérité, […]
Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous.
D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus,
mais vous, vous me verrez vivant,
et vous vivrez aussi.

Nous pouvons chanter : Alléluia ! Alléluia ! Le Seigneur est ressuscité !

Nous pouvons partager un moment où vous avez senti la présence de Dieu dans votre vie.

Jésus, tu es toujours là
Présent pour toujours
Tous les jours de ma vie

Jésus, tu es la vérité.
J’ai confiance en toi,
Tu me guides et me rassures

Jésus, tu es toujours là
Présent pour toujours
Tous les jours de ma vie

Chaque membre de la famille peut exprimer ce pourquoi il veut dire merci…

En communion avec toute l’Eglise et le monde entier, nous pouvons dire la prière que Jésus nous a apprise : Notre Père

Que le Seigneur nous garde dans son amour et qu’il nous bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit. (Tracer le signe de croix sur le front de l’enfant).
AMEN !



Pour vous parents :
méditation sur l’Evangile de Jean 14, 1-12

Toujours là

Après la résurrection, le Christ devient la source d’une espérance nouvelle pour les disciples. Mais il leur faut encore apprendre à le reconnaître autrement. Pour cela prévient Jésus, il leur enverra un « défenseur » c’est-à-dire le secours de l’Esprit-Saint. Celui-ci leur fera comprendre ce que le Fils est pour le Père, le Père pour le Fils et pour chacun d’entre eux. Il leur fera souvenir des paroles et des actes de Jésus. Mais au-delà d’un enseignement, il leur donnera surtout de vivre en sa présence sur de nouveaux chemins. Ayant connu le Christ sur les routes de Palestine, ils pourront désormais l’aimer et l’imiter par toute leur vie. Quels que soient les succès ou les persécutions, l’Evangile illuminera leurs existences personnelles.

Lorsque nous sommes dociles à l’Esprit-Saint, nous prolongeons le mystère de l’incarnation et l’œuvre du Christ au milieu des hommes. Lorsque l’Eglise célèbre les sacrements et proclame l’Evangile, la communauté des chrétiens accueille une alliance nouvelle. Par sa présence et son action, le Christ ressuscité rejoint le cœur de chacun. Le monde ne sait pas encore que Dieu est toujours avec nous et pour nous. Les chrétiens ont pour mission de l’annoncer sur toute la terre. Pâques a fait de nous des témoins. Ce n’est pas nous qui avons décidé d’annoncer le Ressuscité. Mais le Christ a choisi de révéler lui-même sa présence en nous et autour de nous.

Le retour du Fils vers le Père ne nous laisse pas orphelins. L’Esprit nous offre de vivre accompagnés. Comment reconnaître cette présence de Dieu en nos vies ? a quoi repérons-nous son œuvre dans le monde ?

Commentaire du Père Vincent Leclercq, assomptionniste.
Prions en Eglise N°401 - mai 2020



Eveil à la foi : L'Ascension

SIXIEME DIMANCHE DE PAQUES 01

Le Christ est ressuscité ! Alléluia ! Alléluia !
Il est vraiment ressuscité !
Alléluia ! Alléluia !

Nous voici à l’Ascension. Nous continuons à cheminer avec la Parole en union avec toute l’Eglise et avec le monde entier. Quarante jours après Pâques, l’Église célèbre la montée de Jésus auprès de son Père.

L’Ascension marque la dernière rencontre du Christ ressuscité avec ses disciples et son élévation. « Tandis qu’il les bénissait, il se sépara d’eux et il était emporté au ciel » (Luc 24, 51). L’Ascension symbolise donc un nouveau mode de présence du Christ qui n’est plus présent physiquement dans le monde visible, mais présent dans ses Sacrements, dans sa Parole, dans le cœur des croyants. « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20). L’Ascension nous ouvre à la réalité de la vie éternelle à laquelle tout homme est appelé : nous aussi, nous entrerons dans cette Gloire du Père qui nous est promise. C’est à une attente confiante et joyeuse que nous sommes invités

Ascension


PRIER

Préparer une belle coupe avec de l’eau que vous déposerez devant votre jardin de Pâques ou votre coin prière.
Introduire la prière en allumant les bougies et inviter chaque membre de la famille à faire un beau signe de croix. « Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen »


« Seigneur, tu as donné ta vie pour tous les hommes. Tu nous aimes et montre le chemin pour aimer comme tu nous aimes, même ceux qui nous font du mal , tu ne nous abandonne pas, tu es près de nous chaque jour.»

En ce temps pascal, nous demandons au Seigneur qu’il bénisse cette eau. Nous allons par cette eau nous rappeler notre baptême. Plongés dans la mort, le Christ nous rejoint dans tout ce qui peut être signe de mort, de fragilité dans nos vies pour que nous puissions vivre de sa vie.
Nous plongeons notre main dans l’eau et refaisons un signe de la croix pour vivre de notre baptême.

Lecture des actes de apôtresASCENSION

Jésus emmène ses amis sur une montagne. Ils lui demandent : « Quand est-ce que viendra ton Royaume ? - Je ne peux pas vous le dire maintenant. Mais bientôt, vous recevrez la force de l’Esprit Saint, et vous serez mes témoins sur toute la terre. » Après cela, Jésus disparaît vers le ciel.

D’après Ac 1, 6-11

Vous pouvez partager avec vos petits

• Quels sont les personnages ? les lieux ?
• Que se passe-t-il ?
• Quels sont les gestes, les paroles ?

Nous pouvons partager chacun une phrase qui nous touche. Inviter les enfants à dire un mot qu’ils ont retenu. Peut-être que nous pouvons aussi se dire ce que cet Evangile nous dit pour aujourd’hui.

Nous pouvons chanter : Alléluia ! Alléluia ! De toutes les nations faites des disciples, dit le Seigneur. Moi, je suis avec vous tous les jours de ma vie. Alléluia !

Jésus, tu es toujours là
Présent pour toujours
Tous les jours de ma vie

Je te dis merci pour…
Chaque membre de la famille peut exprimer ce pourquoi il veut dire merci…

Jésus, tu es toujours là
Présent pour toujours
Tous les jours de ma vie

En communion avec toute l’Eglise et le monde entier, nous pouvons dire la prière que Jésus nous a apprise : Notre Père

Que le Seigneur nous garde dans son amour et qu’il nous bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit.
AMEN !



Pour vous parents :


EN CHEMIN VERS L’ASCENSION (Luc 24, 46-53)

Après sa mort, Jésus apparaît aux femmes devant le tombeau vide. Puis c’est aux disciples d’Emmaüs qu’il se donne à voir. Après leur avoir interprété, « dans toute l’Écriture, ce qui le concernait », le voici présent au milieu des disciples restés à Jérusalem. Ces derniers sont effrayés. Comment Jésus mort sur la croix peut-il être là, présent au milieu d’eux ? Il s’adresse à eux : « Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! » (Lc 24, 39). Pas de doute possible, il est bien celui qui est mort sur la croix. Non, ce n’est pas un fantôme. « Touchez, regardez ! » Il est celui qui a marché avec eux sur les routes de Galilée. Joie et étonnement des disciples. Est-il possible de croire à la résurrection de Jésus ? Ils ont besoin d’être éclairés. Comme pour les disciples d’Emmaüs, Jésus ressuscité « ouvre leur intelligence à la compréhension des Écritures ». Ce qui est arrivé était déjà annoncé : la venue d’un Messie, un sauveur humble, humilié. Lui-même, durant sa vie, a « annoncé la Bonne Nouvelle du règne de Dieu » (Lc 4, 43). Avant son ascension auprès de son Père, il confie à ses disciples une mission : ils sont envoyés proclamer en son nom la conversion pour le pardon des péchés. Ils ont vécu avec Jésus, l’ont vu vivant, ressuscité, ils pourront témoigner de ce qu’ils ont vu et entendu. Un avenir est ouvert. Pour accomplir leur mission, Jésus ne les laisse pas seuls. Il enverra sur eux l’Esprit Saint promis par le Père.

Trésor de Dieu en famille - Chevalet N°1 p 84
La Diffusion catéchistique - Lyon

Deuxième dimanche de Pâques

DEUXIEME DIMANCHE PAQUES 01Le Christ est ressuscité ! Alléluia ! Alléluia !
Il est vraiment ressuscité !
Alléluia ! Alléluia !

Oui, le Christ est ressuscité, nous sommes appelés à célébrer, dans nos maisons particulières, cette joie de Pâques en union avec toute l’Eglise et avec le monde entier, nous pouvons continuer à cheminer avec la Parole de Dieu.

Le temps pascal dure cinquante jours et s’étend du jour de Pâques à la Pentecôte. « Ces jours sont célébrés dans la joie et l’exultation comme si c’était un jour de fête unique, ou mieux « un grand dimanche » », dit le Missel romain. Les dimanches de ce temps sont d’ailleurs tous désignés comme étant des dimanches de Pâques, jusqu’au dimanche de Pentecôte. « L’Église est tout à la joie de demeurer dans la présence du Ressuscité et dans l’attente de son Esprit Saint »

ECOUTER

Deuxième dimanche de Pâques

DEUXIEME DIMANCHE PAQUES 02

Vous pouvez partager avec vos petits, observer
Que voit-on ?
Les lignes, les formes, les couleurs, les personnages…
Quels sont les gestes, les attitudes ?







PRIER

Introduire la prière en allumant des bougies devant le jardin de Pâques et inviter chaque membre de la famille à faire un beau signe de croix.

Nous pouvons chanter : Alléluia ! Alléluia ! Le Seigneur est ressuscité !

Lecture de l’évangile

DEUXIEME DIMANCHE PAQUES 03Cette nuit-là, les disciples étaient enfermés dans leur maison, ils avaient peur. Jésus vint trouver ses amis. Il était là au milieu d’eux, il leur dit « La paix soit avec vous ». Il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant Jésus.
Thomas n’était pas là. Les disciples lui racontèrent : « Nous avons vu le Seigneur » mais il n’arrive pas à le croire, il veut le voir.

Huit jours plus tard, Jésus revint. Il leur dit : « La paix soit avec vous » puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains »
Alors Thomas lui dit « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit : Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »


Nous pouvons chanter :
Alléluia ! Alléluia ! Le Seigneur est ressuscité !


DEUXIEME DIMANCHE PAQUES 04
Vous pouvez partager avec vos petits :

• Quels sont les personnages ? les lieux ?
• Que se passe-t-il ?
• Quels sont les gestes, les paroles ?




Nous pouvons partager chacun une phrase de cet évangile qui nous touche.
Inviter les enfants à dire un mot qu’ils ont retenu.
Peut-être que nous pouvons aussi nous dire ce que cet Evangile nous dit pour aujourd’hui.

Nous pouvons chanter :
Alléluia ! Alléluia ! Le Seigneur est ressuscité !

Mon Seigneur et mon Dieu !
Comme les disciples, parfois, j’ai peur,
Tu es là, bien présent !
Mon Seigneur et mon Dieu !
Comme Thomas, parfois, je doute,
Tu es là, bien présent !
Mon Seigneur et mon Dieu !
Tu nous dis
La paix soit avec vous !

Jésus, tu es vivant,
Alléluia !
Tu es ressuscité,
Alléluia !
Mon cœur est dans la joie,
Alléluia !

Que le Seigneur nous garde dans son amour et qu’il nous bénisse,
le Père, le Fils et le Saint Esprit.
(Tracer le signe de croix sur le front de l’enfant).
AMEN !



Pour vous parents : une méditation de l’évangile de Jean 20, 19-31


Merci, Thomas, d’avoir douté. Car nous doutons aussi. Et nous voulons voir et nous voulons toucher, vérifier la réalité de ce que nous croyons. Quand on a souffert personnellement, plus encore, quand on a souffert pour d’autres, rien ne peut nous guérir sinon de vérifier que la vie a triomphé. Certes, les blessures restent ouvertes, ou du moins visibles, certes, le souvenir demeure brûlant et douloureux. Mais les choses ont changé, les puissances de mort ont été conjurées. Comme Thomas, j’ai besoin de vérifier ma foi, c’est-à-dire non seulement le Ressuscité, mais toutes les victimes sauvées, guéries, réintégrées. Ma foi m’oriente vers un avenir d’espérance où les choses auront été remises à l’endroit, où la puissance de la brutalité n’aura plus le dernier mot, où justice sera faite, où l’amour aura triomphé.
Le Ressuscité, c’est le crucifié. La victoire de la Résurrection n’a pas effacé les blessures de la passion. Ce sont ces mêmes sœurs, frères, humiliés, persécutés, assassinés, qui formeront l’humanité vivante de l’avenir. Il ne s’agit pas de « faire son deuil » en tournant la page comme si rien n’avait eu lieu. C’est sur le point précis des traumatismes que la victoire de Dieu doit être constatée. Thomas a eu la chance de Le voir, de manière anticipée. Nous avons la chance d’y croire, sans L’avoir encore constaté, mais sûrs de Le voir bientôt parce que l’Espérance qui a été répandue en nos cœurs ne peut pas nous décevoir.
Elle est promesse de Dieu et elle prend appui sur la réalité déjà présente de la victoire du Ressuscité, constatée par Thomas : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »

Sœur Marie Monnet - Communauté de Bruxelles
Extrait de Marche dans la Bible (2016-2017)
Dimanche dans la ville. S’arrêter, accueillir la Parole

 

Jour 4 - Découverte de Tabgha

Jour 4 :
Temps spirituel
Découverte de Tabgha
Jouons à la recherche de la brebis perdue, une vraie chasse au trésor !




Temps spirituel

• Signe de croix

• Chant : Je suis le Berger https://www.youtube.com/watch?v=1akrEcw7Z4o

• Temps de Silence
On allume la Bougie Led du coin prière

• Lecture de la Parole de Dieu :

EVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT JEAN Chapitre 21 V. 15-22

Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment, plus que ceux-ci ? »
tabgha1Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. »
Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »

Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? »
Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. »
Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »

Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? »
Pierre fut peiné parce que, la troisième fois, Jésus lui demandait : « M’aimes-tu ? »
Il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. »
Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis.

Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu.
Sur ces mots, il lui dit : « Suis-moi. »

S’étant retourné, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? »

Pierre, voyant donc ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? »
Jésus lui répond : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. »

• Temps de Silence afin que chacun puisse répondre, en son cœur, à la question de Jésus “M’aimes-tu ?”. “ M’aimes-tu ?”. “M’aimes-tu?”».

Seigneur aujourd’hui nous te confions l’Eglise et le successeur de Pierre, le Pape et notre Evêque Benoît.

• Notre Père

• Signe de croix

 

Tabgha3Aujourd’hui pour ce quatrième jour de notre camp virtuel en Terre Sainte, nous sommes à Tabgha qui a des allures de petite oasis.
Tabgha est une ville située sur la rive nord de la mer de Galilée. La tranquille petite crique de Tabgha, sur la rive nord de la Mer de Galilée fut le décor d’un grand nombre d’épisodes des Evangiles. Jésus aurait multiplié les cinq pains et les deux poissons pour faire manger la foule, c’est là qu’il aurait prononcé le Discours de la Montagne, qu’il serait apparu aux Apôtres après sa résurrection. C’est là qu’eut lieu la seconde pêché miraculeuse et le Christ confia à l’apôtre Pierre la garde de son Église. Après la pêche miraculeuse de 153 poissons, Jésus s’adresse à Pierre pour lui demander trois fois: « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » À la troisième réponse affirmative de Pierre, Jésus lui dit : « Pais mes brebis ».



https://www.youtube.com/watch?v=-a9TjPDBv9o

https://www.youtube.com/watch?v=lX-rcgz1kFw&t=83s

 

Notre grand jeu, une chasse aux trésors « Retrouve avec Pierre, notre berger, la brebis perdue »

Retrouve dans la maison, la cour, le jardin… la brebis perdue.

Tout d’abord, il te faut fabriquer la brebis, imprime le patron (ici), découpe et décore ta brebis avec du coton

A tes parents de « perdre » la brebis !

La chasse au trésor avec des épreuves sportives à réussir pour gagner les indices peut commencer.

* Epreuve 1 : Un échauffement en couleur !
L’enfant consulte le code couleur et les actions correspondantes aux 4 couleurs.
L’enfant court sur place et quand le maître du jeu dit une couleur, l’enfant doit faire l’action correspondante sans se tromper.
On recommence plusieurs fois, on alterne les couleurs, on mélange, toutes les combinaisons sont possibles, amusez-vous :
- Rouge = Monter de genoux
- Bleu = talons fesses
- Vert = cloche pied
- Jaune = Saut de grenouille (flexions vers le bas et saut vers le haut en disant CROA !)

Indice 1 : La Brebis Perdue se trouve plutôt à ….. (l’Est – l’Ouest –Le Nord – Le Sud) de toi.
Pour t’aider rappelle-toi où se trouve le Soleil le matin sachant qu’il se lève à l'Est et se couche à l'Ouest !
defi arbre
* Le défi de l’arbre
Pour avancer dans le jeu et gagner un autre indice permettant de retrouver la Brebis Perdue, tu dois relever ce défi = rester le plus longtemps possible dans cette position d’équilibre. Attention de ne pas poser le pied à terre !
.
* Epreuve 2 : Il faut de la persévérance pour trouver la Brebis
Pour gagner l’indice permettant de retrouver la Brebis Perdue, tu dois ramper sur un parcours préparé par le maître du jeu (dessiner à l’aide d’un scotch sur le sol un trait, passer sous la table et des chaises, contourner des obstacles – coussins, meubles, etc) et récupérer une balle ou un ballon et refaire le chemin inverse avec la balle ou ballon en la poussant uniquement avec le nez.

Indice 2 : La Brebis Perdue se trouve plutôt en…. ( haut- bas - milieu )

* Le défi du lancé de ballon
Pour avancer dans le jeu et gagner un autre indice permettant de retrouver la Brebis Perdue, tu dois relever ce défi : tu dois lancer le ballon le plus loin possible !
Tu prends un ballon ou une balle et une poubelle de bureau ou autre petite poubelle.
Tu dois placer la poubelle à un grand pas de toi, tu lances la balle. Si tu réussis tu places la poubelle à deux grands pas de toi et tu lances et ainsi de suite ….

* Epreuve 3 : Il faut de l’agilité pour récupérer la Brebis
Pour gagner l’indice permettant de retrouver la Brebis Perdue, tu dois mettre une cuillère à soupe dans la bouche et la remplir de coquillettes (ou autres pâtes alimentaires ou des lentilles) posées sur une table dans une assiette creuse au point A et apporter ces aliments dans le bocal situé au point B.

Indice 3 : La Brebis Perdue se trouve plutôt près de …. (donner le nom d’un objet qui se trouve tout proche de la Brebis)

Te voilà en possession de 3 indices, à toi de retrouver la Brebis Perdue ! Bonne chasse aux trésors.



Pour finir cette journée, cette très belle chanson, lors d’un concert au bord du lac de Galilée : https://www.youtube.com/watch?v=58dlWdX4ozs

This Is Amazing Grace - Ton Amour Infini

Who breaks the power of sin and darkness
Qui brise les pouvoirs des obscurs péchés
Whose love is mighty and so much stronger
Par l'amour puissant et tellement profond
The King of glory, the King above all kings
Le Roi de gloire, Tu es le grand Roi des rois
Who shakes the all earth with Holy thunder
Qui émeut la terre par un saint tonnerre
Who leaves us breathless in awe and wonder
Nous laisse bouche bée, si émerveillés
The King of glory, the King above all kings
Le Roi de gloire, c'est le grand Roi des rois

REFRAIN

This is amazing grace
Par Ta grâce infinie,
This is unfailing love
Ton amour infaillible
That You would take my place
Tu as pris ma place
That You would bear my cross
Tu as pris ma croix
You would lay down Your life
Tu as donné Ta vie
That I would be set free
Pour me rendre libre
Jesus I sing for
Jésus je chante pour
All that You've done for me
Ce que Tu (as) fait pour moi


Who brings our chaos back into order
Qui fit l'univers à partir de rien
Who makes the orphans a son and daughter
Donna une famille à l'orphelin
The King of glory, the King above all kings
Le Roi de gloire, c'est le grand Roi des rois
Who rules the nations with truth and justice
Qui règne en justice et vérité
Shines like the sun in all of its brilliance
Brille comme le soleil dans tout son splendeur
The King of glory, the King above all kings
Le Roi de gloire, c'est le grand Roi des rois



Jour 3 - Découverte du lac de Tibériade

lacJour 3 :
Découverte du lac de Tibériade
Construisons une barque
Veillée de prière

 


 

Nous voici pour ce troisième jour, au bord du lac Kinneret, lac de Tibériade ou lac de Génésareth ou mer de Galilée. Le lac de Tibériade est alimenté par le Jourdain, c’est le plus grand lac d'eau douce d'Israël (21km de large et 12km de long) et un haut lieu de pèlerinage pour les touristes du monde entier.

Tibériade, la plus grande ville située sur la rive ouest du lac, a été considéré depuis le 16ème siècle dans la tradition juive comme l'une des quatre villes saintes (les autres étant Jérusalem, Hébron et Safed).

Dans l’ancien temps, trois sortes de poissons étaient principalement recherchés par les pêcheurs dans ces eaux. Les “deux petits poissons” apportés par le jeune garçon lors du miracle de la multiplication des pains pour les 5000 hommes étaient probablement des sardines, l’une de ces trois espèces. Pain et sardines étaient les produits type des habitants locaux. La seconde espèce était celle des barbeaux, connus ainsi pour leur moustache. Quant à la troisième, celle du poisson peigne, elle est aujourd’hui connue sous le nom de “Poisson St Pierre.” Possédant un aileron dorsal ressemblant à un peigne, ce poisson peut mesurer jusqu’à 50cm de long et peser jusqu’à 1,5kg.

Le calme paisible de ce lac peut très vite se transformer en violente tempête. Les collines alignées à l’est et à l’ouest de la Galilée forment un entonnoir où les vents pénétrants peuvent très vite agiter les flots de la mer. Encore plus violents sont les vents orientaux venants des hauteurs du Golan. Piégés dans le bassin, ces vents peuvent être meurtriers pour des pêcheurs.

Bonne visite :

* https://www.youtube.com/watch?v=w47KmZeYjrc

* https://www.youtube.com/watch?v=mTx847fJ3wY

 lac 2

BATEAUXConstruisons un bateau :
il vous faudra une bouteille de shampoing vidée et bien refermée, un petit bout de bois ou un bouchon de liège sur le lequel vous enfoncerez une tige rigide style baguette en bois ou une petite branche morte, sur laquelle vous aurez enfilé un bout de tissu qui fera office de voile.
Le tout sera tenu avec un gros élastique....et vogue la galère !


Veillée de prière

• Signe de croix

• Chant : Nous vous annonçons la paix https://www.youtube.com/watch?v=QqIJ_AUxw0U

• Dire un merci au Seigneur pour telle ou telle belle chose de la journée
Nous te remercions Seigneur pour cette journée,
je te remercie pour …. et pour ….. Merci Seigneur

• Temps de Silence
On allume la Bougie Led du coin prière

• Lecture de la Parole de Dieu :

EVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT JEAN 21 Chapitre 28 V. 1-14

Après cela, Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment.
Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples.
Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous aussi, nous allons avec toi. »
Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien.lac3

Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui.
Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non. »
Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons.
Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! »
Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau.

Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres.
Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain.
Jésus leur dit : « Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. »
Simon-Pierre remonta et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré.
Jésus leur dit alors : « Venez manger. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur.
Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson.
C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples.


• Temps de Silence
On souligne un mot, une phrase que l’on aime particulièrement aujourd’hui et que nous souhaitons garder dans notre cœur !

• Notre Père

• Signe de croix

• Musique au final : https://www.youtube.com/watch?v=iSU0UG4VSEI

 

 

Jour 2 - Découverte de Bethléem et Nazareth

Jour 2 :
Découverte de Bethléem et Nazareth
Temps spirituel
Un bricolage pour « Tout garder dans son cœur »

 

Temps spirituelNazareth2

• Signe de croix

• Chant : Chercher Avec Toi Vierge Marie
https://www.youtube.com/watch?v=G_MrPKeS0-s

• Temps de Silence, on allume la bougie Led du coin prière

• Lecture de la Parole de Dieu :

EVANGILE DE JÉSUS-CHRIST SELON SAINT MATTHIEU

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand.
Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »

En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.
Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.
Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. »
Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant.
Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie.
Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.
Après leur départ, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »
Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, …
Après la mort d’Hérode, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et pars pour le pays d’Israël, car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. »
Joseph se leva, prit l’enfant et sa mère, et il entra dans le pays d’Israël.
Mais, apprenant qu’Arkélaüs régnait sur la Judée à la place de son père Hérode, il eut peur de s’y rendre. Averti en songe, il se retira dans la région de Galilée et vint habiter dans une ville appelée Nazareth, pour que soit accomplie la parole dite par les prophètes : Il sera appelé Nazaréen.
nazareth
• Temps de Silence
On souligne un mot, une phrase que l’on aime particulièrement aujourd’hui et que nous souhaitons garder dans notre cœur !

• Notre Père

• Marie nous te confions cette belle journée « Je vous salue Marie »

• Signe de croix

• Chercher Avec Toi Vierge Marie au saxophone pour rester dans le recueillement
https://www.youtube.com/watch?v=8VRqfKcGFfE


A Jérusalem au pied de la croix sont rassemblés ceux qui aiment Jésus comme sa mère, des gens de sa famille, le disciple qu’il aimait. Et Jésus, sur la croix confie à Jean, le disciple qu’il aimait, sa mère Marie. Le Sauveur, en faisant cela, ne parlait point au disciple seul, mais au monde entier. Dans la personne de Jean, Jésus offre Marie sa Mère à tous les hommes. C’est pourquoi, je vous propose de consacrer cette seconde journée à Marie et de découvrir deux villes importantes dans la vie de Marie, Bethléem et Nazareth.

Bethleem
En premier Bethléem qui ne se trouve pas si loin de Jérusalem.
La Basilique de la Nativité est l’une des églises les plus vieilles du monde, elle est construite sur le lieu présumé de la naissance de Jésus. Sous le chœur on accède à la grotte de la Nativité. Lieu où le Verbe, ou l’Esprit de Dieu, s’est fait chair grâce à la confiance de Marie.
https://www.youtube.com/watch?v=h9SrRdwleyY


Puis quelques kilomètres plus loin, Nazareth.
Nazareth, lieu de l’Annonciation, village de l’humilité de Dieu et de la vie cachée de la Sainte Famille. Lieu de la vie de Marie et de son incroyable oui.
https://www.youtube.com/watch?v=Vvh_MZuINBU


Pour se divertir, fabriquons une « boite à souvenir » pour conserver tous les bons moments vécus durant ce camp, durant ces vacances, ces petits riens qui nous rendent heureux, nous mettent le cœur en joie. On les écrit sur des petits cœurs que l‘on glisse dans notre boîte. Et on n’oublie pas de mettre la boîte dans la cabane !
Comme Marie qui gardait toute chose dans son cœur !
"Sa Mère retenait tous ces événements dans son cœur" Luc 2,51


Jour2 boite• Prendre une boîte de céréales ou toute boîte que vous avez à disposition
• Découper le haut de la boîte et égaliser les bords.
. Couper des bandes de papier blanc de 2 à 3 cm de large. Encoller les bandes et les coller à cheval sur les bords de la boîte de façon à cacher les bords coupés.
• Peindre la boîte au pinceau ou au rouleau. (Vous pouvez aussi recouvrir la boîte de papier de couleur, de tissu)
• Décorer la boîte de cœurs dessinés ou collés.
• Imprimez le modèle du personnage (patron ici)
• Colorier le personnage choisi et découper le personnage.
• Couper 2 longues bandes pour les bras.
• Coller les bras sous le tee-shirt.
• Coller le personnage au dos de la boîte
• Coller les bras de chaque côté et couper le surplus de longueur
• Découper et coller les mains sur l'extrémité des bras.
• Dessiner et découper des cœurs et les mettre dans la boite à cœurs.