Faim et Développement – N° 306 – Octobre 2018

Fichiers Disponibles

Aucuns Fichiers Ajoutés

Nicole DAGALLIER dimanche 11 novembre 2018 17:22

Dans ce numéro :

Un édito souligne combien l'accaparement des terres par de grands investisseurs privés met en péril la sécurité et la souveraineté alimentaires des petits paysans, violant leur droit à se nourrir.

Des échos du monde :

* Festival international de la Paix à Besançon, du 2 au 5 août 2018 : 2500 jeunes européens échangent autour de 5 thématiques : agriculture et souveraineté alimentaire – église, foi et spiritualité – démocratie - vivre ensemble et habiter la terre - économie et travail. (logo)

* Originaires d'Alsace-Lorraine et Bourgogne Franche-Comté, 13 jeunes de 19 à 35 ans sont partis cet été dans les Balkans, à la rencontre de partenaires du CCFD – Terre Solidaire.

* Des milliers de migrants bloqués en Bosnie-Herzégovine, devenue un cul-de-sac depuis la fermeture de la route des Balkans en mars 2016.

* Au Bangladesh, le développement des panneaux solaires favorise l'émancipation des femmes.

* En Israël, les fondements démocratiques sont peu à peu enterrés.

Un dossier sur l'Afrique du Sud 

Là-bas, la répartition des terres est un enjeu vital.

Plus de 25 ans après la fin de l'apartheid, seules 4% des terres cultivables appartiennent à des noirs alors qu'ils représentent 81% de la population. Une situation qui les contraint à un exode massif vers les townships, aux abords des grandes villes.

Ils s'installent alors sur des terres communales inexploitées et développent une maigre agriculture de subsistance pour survivre jusqu'à ce que les municipalités tentent de les déloger pour construire de nouveaux logements ou louer à des plus riches.

Deux associations partenaires du CCFD – Terre Solidaire (TCOE et SPP) se battent à leurs côtés pour faire respecter leurs droits.  « Il n'y a pas de pénuries de terres en Afrique du sud, disent-elles ; il est simplement impératif de les distribuer au bénéfice de tous ».

Une  rubrique « Ils bâtissent un autre monde » :

Cet été, des jeunes pédalent pour le climat de Paris à Bayonne, avec pour slogan « Si on ne s'occupe pas du climat, il s'occupera de nous ».

Publication du premier « Rapport alternatif sur l'Afrique ». Les auteurs (économistes – intellectuels – citoyens – activistes) souhaitent que le continent africain pense son avenir pour et par lui-même.

Tous atteints d'un handicap mental, les comédiens professionnels de la Compagnie de l'Entresort se  produisent une nouvelle fois au festival d'Avignon. « L'un des plus beaux spectacles du festival », selon « Le Masque et la Plume » (France Inter).

Pour voir les conditions d'abonnement à la revue, cliquer sur FDM.