Jésus et Bartimé

ECOUTER

Pendant ce carême de dimanche en dimanche, nous pouvons cheminer avec la Parole de Dieu. Aujourd’hui, dans ce temps particulier où nous ne pouvons plus aller à la messe le dimanche avec nos communautés, nous vous proposons de lire en famille les lectures des dimanches.
Nous vous invitons en ce dimanche à prier pour tous les malades, les défunts, les personnes isolées, confinées, les soignants, toutes les personnes qui se battent contre ce virus. Nous vous invitons à donner de la lumière et de l’espérance autour de vous.

Evangile du quatrième dimanche de carême : Jésus et Bartimé


DIMANCHE DE CAREME 4 1   


DIMANCHE DE CAREME 4 2

Partager avec vos petits :

Observer ces représentations (Laissez vos enfants s’exprimer)
• Que voit-on ?
Les lignes, les couleurs, les formes
Les personnages, les objets

 

DIMANCHE DE CAREME 4 3Lecture de l’Evangile selon saint Jean

Jésus crache à terre.

Avec la salive, il fait de la boue.
Ensuite, il pose la boue sur les yeux de l’aveugle et il lui dit :
« Va te laver à la piscine de Siloé ».
L’aveugle va à la piscine et il se lave. Quand il revient, il voit !

D’après l’Evangile de Jean 9, 6-7


Vous pouvez partager autour du texte avec vos petits

• Quels sont les personnages ?
• Que se passe-t-il ?
• Quels sont les gestes, les paroles ?

Pour poursuivre ce temps de partage, vous pouvez prier avec eux en les invitant à répéter après vous.

Seigneur Jésus, Tu es la lumière.
Merci pour ta lumière
Comme à l’aveugle,
Seigneur, tu nous donne la lumière
Merci pour ta lumière
Je suis appelé à accueillir Ta lumière.
Merci pour ta lumière
Je suis envoyé pour répandre ta lumière autour de moi
Merci pour ta lumière
Je suis appelé à regarder avec mes yeux,
avec mon cœur toutes personnes.
Merci pour ta lumière


Partager la lumière

Pour répandre la lumière autour de nous, en ces temps d’isolement, nous vous invitons à écrire aux personnes auxquelles vous pensez et qui aurait bien besoin d’une lumière, d’une attention, d’une pensée…
Inviter vos enfants à dessiner, faire un collage, un pliage… pour dire votre affection, votre soutien et envoyer votre courrier à la personne de votre choix.


Pour vous parents, une méditation de l’aveugle-né

Ce récit nous invite à un regard intérieur, ouvert et confiant. En passant, Jésus voit un aveugle comme il avait vu le paralytique couché près de la piscine (Jn 5,6). Le regard de Jésus n’est jamais anodin, il suscite des décisions qui transforment la vie. Jésus lui met de la boue sur les yeux et l’envoie se laver à la piscine de Siloé. Cet homme n’avait rien demandé, il n’avait jamais vu Jésus, il ne le connaît que par ouï-dire et cependant il se met en route sur sa seule parole. Il revient : il voit.
Tout est simple, spontané, quand le cœur s’ouvre à la lumière. Désormais, non seulement cet homme a trouvé la vue, mais il s’habite totalement lui-même, il ne se cache pas et ose parler publiquement et avec assurance. Quand on l’interroge, il rappelle les faits sans rien ajouter ou retrancher (v.11.15.25). Il reconnaît aussi ses limites : il ne sait pas où est Jésus. Cet homme est totalement vrai avec lui-même. « La vérité vous rendra libres » avait dit Jésus, cet homme est libre.
Ses voisins n’arrivent pas à accepter la nouveauté. Ses parents n’osent pas se mouiller. Les pharisiens sont empêtrés dans leurs représentations. Dieu juge qui impose la Loi et sanctionne ou Dieu de vie, proche et combattant la souffrance ? Ils figurent notre tendance à nous croire clairvoyants et à refuser ce qui pourrait bousculer nos acquis : certitudes, image de soi, privilèges religieux ou sociaux, représentations...
Que ce temps de carême et de confinement ne soit pas qu’une épreuve, mais une occasion favorable de renouvellement, d’approfondissement et de croissance humaine et spirituelle, une ouverture aux autres, à Dieu et à nous-mêmes.

 



 Toutes ces propositions s'appuient sur
Trésor de Dieu en famille, Chevalets N° 1 et N° 2
Diffusion Catéchistique Lyon - Editions Mane-Tardy

Service Diocésain Catéchèse et Catéchuménat - Éveil à la foi
Isabelle Ungeschiekt