Editorial Eglise d'autun N°21

EGLISEAUTUN21Le Christ est né pour nous
Alors, le Verbe de Dieu naît en toi !

Nous n’avons certes aucune envie de faire de ce temps de Noël 2020 une opportunité d’évasion dans je ne sais quel cocon familial ou amical…qui, de toute manière, aurait été fort réduit en nombre ! Alors quoi ? Que voulons-nous célébrer, qui ait du sens pour la vie du monde et pour la nôtre en particulier ?

Ce que le Christ vient apporter par son oui, par sa libre entrée dans notre histoire et notre chair, c’est une guérison très profonde. Laquelle ? Nous souffrons des mésententes, et aussi parfois des ruptures douloureuses dans les relations familiales et amicales, nous souffrons des conséquences de la haine et de l’injustice, et nous attendons, ou nous n’attendons plus, que quelque chose se passe qui remettra le monde et le cœur humain sur la bonne orbite.


La nativité du Christ répond à cette attente « viscérale » de l’être humain : je veux vivre en paix avec les autres. Le Christ venu naître pour nous, apporte en lui-même et infuse entre nous le souffle qui guérit du péché. Le péché, c’est le refus de faire du bien aux autres et à nous même. J’apprécie cette réflexion entendue l’autre jour dans le fin fond du diocèse ! Oui, le Christ naissant dans notre chair est l’ouvreur de notre capacité à faire du bien, tant aux autres qu’à nous-même.


Si tu peux fermer un peu les yeux sur que ce qui ne vaut pas d’être contemplé, si tu peux les ouvrir sur ton prochain qui attend d’être seulement reconnu et reçu, si tu peux fermer un peu les oreilles aux propos qui tuent, si tu peux les ouvrir aux paroles des enfants et des pauvres, alors, tu connaîtras le Verbe de Dieu naissant en toi !
Je vous souhaite cette joie-là, qui se joue totalement des murs et des barrières !

+ Benoît RIVIERE