Chaque jour suffit.... à peine !

Editorial d'Eglise d'Autun N° 19 - 16 novembre 2018


eveques assemblee pleniere nov 2018

Les choses à traiter et les personnes à rencontrer au cours de la dernière assemblée plénière des évêques à Lourdes étaient bien prenantes et passionnantes ! Un évêque, après un temps de lectio divina, le matin, en petit groupe, nous a montré cette parole écrite d’une personne de l’Arche, pleine de bon sens et d’humour : « chaque jour suffit… à peine ! »


Comme c’est de coutume depuis quelques années, je pourrai donner à ceux qui le voudront un « bilan » de cette assemblée, lors d’une rencontre d’échanges, qui sera cette année ouverte à tous. Elle se tiendra le vendredi 23 novembre, de 15h à 17h, dans la grande salle paroissiale de Notre-Dame à Montceau-les-Mines.

Pour aujourd’hui, je souhaite seulement me réjouir du message que nous a communiqué un autre frère évêque, Mgr Paul DESFARGES, franco-algérien, et archevêque d’Alger. Il ne parle pas fort ; il écoute, et quand il lui est donné de parler, il le fait avec une belle et simple clarté, empreinte à la fois d’humilité et de netteté. Il nous a dit que le choix du lieu de la béatification des 19 martyrs d’Algérie s’était fait en accord avec le gouvernement algérien. Ce dernier aurait volontiers mis à disposition un vaste endroit en plein air pour ce faire, mais il a été préféré une église de taille modeste, celle de Santa Cruz à Oran. C’est là que sera prononcée la béatification, le 8 décembre prochain.

Ces martyrs ne doivent pas être admirés seuls. Ils ont scellé une fraternité dans le sang versé par amour, avec tant d’autres, dont 114 imans morts au cours de la période tragique des années 1995 pour avoir refusé de cautionner la violence. Et nous pensons à Mohamed, l’ami de Monseigneur Pierre CLAVERIE, qui est mort en même temps que lui, et qui avait écrit dans un carnet que pour aider un homme comme Monseigneur CLAVERIE, cela valait bien la peine de risquer sa propre vie. Ce frère algérien, Mohamed, figurera sur l’icône de la béatification.

Nous-mêmes dans le diocèse, nous aurons à cœur de rendre grâce pour l’amour héroïque de ces témoins humbles du Christ en terre algérienne, et j’invite ceux qui le pourront à participer à la messe le 8 décembre dans leur paroisse.

Ce sera aussi pour nous le jour où seront admis trois futurs diacres permanents, à 18h30, dans l’Eucharistie à Notre-Dame à Montceau-les-Mines. Quelle heureuse coïncidence ! Et quel appel pour notre diocèse tout entier à servir dans un plus grand amour !

+ Benoît RIVIERE