Vivre l'Avent en Famille

D’habitude avec la fête de Noël, les rues s’habillent de lumières, les marchés de Noël ouvrent leurs échoppes, des odeurs de sapins et de châtaignes chatouillent les narines et des musiques traditionnelles résonnent aux oreilles.

Lire la suite

Petite enfance

L'âge de la petite enfance est un moment important pour devenir chrétien. L'enfant se familiarise avec la prière en regardant prier ceux qui l'entourent. Il apprend les gestes et les paroles des prières en imitant ceux qui les font avec lui.

JARDIN PAQUES TOULON SUR ARROUX
L'éveil à la foi s'adresse aux enfants entre 0 et 7 ans, baptisés ou non.
L'enfant entre progressivement dans la relation à Dieu Père, par le Fils et dans l'Esprit.
Jésus-Christ devient pour lui quelqu'un de familier si ses proches lui en parlent et le lui font connaître dans la vie quotidienne.

L'éveil à la foi et l'éveil à la vie sont indissociables

l'enfant rencontre Dieu dans la vie de tous les jours, dans la communauté des chrétiens, dans la Parole de Dieu et dans la prière.

- L'enfant a besoin que nous lui parlions pour vivre, il est sécurisé par l'écoute et la parole de l'adulte. Ce que nous lui disons doit être cohérent avec ce qu'il vit et ce qu'il ressent.
- Pour éveiller un enfant à la foi, il est nécessaire de lui parler de Dieu en termes justes et lui donner des images plurielles pour ne pas enfermer Dieu dans une seule image ou un seul discours. Les enfants aiment les histoires de toutes sortes et il est très important de lui lire aussi des histoires de la bible en s'appuyant sur des livres adaptés à son âge. Cela lui permet de faire connaissance des personnages de la bible et de se familiariser avec Dieu par Sa Parole.
- La fréquentation de la communauté des chrétiens fait partie de la vie de l'enfant quand il accompagne ses parents qui rencontrent d'autres chrétiens.
  • Vivre en Eglise permet la rencontre, le partage, l'échange.
  • Vivre en Eglise permet de vivre ensemble un chemin de foi.
  • Vivre en Eglise permet de célébrer ensemble le Seigneur. Voyant ses parents vivre en communauté d'Eglise, l'enfant trouvera tout naturellement sa place à la messe, dans les célébrations ou dans les temps qui lui sont consacrés.
-La prière crée une relation forte entre Dieu et les hommes. L'enfant découvre la prière en voyant ses parents, les adultes qui l'entourent vivre cette relation à Dieu.

L'expérience humaine permet de découvrir l'expérience spirituelle.

Je suis curieux, je grandis, je suis aimé, je suis triste...Ces expériences vécues dès la petite enfance permettent l'apprentissage de la relation aux autres, la confrontation aux lois, aux interdits. Pour grandir les enfants ont besoin de se sentir aimé et reconnu. Il apprend aussi que certains conflits appellent une réconciliation.
Ces expériences sont le lieu de la découverte d'un Dieu d'amour et de vie. Ce qui se transmet ici passe essentiellement par des gestes, des attitudes que l'enfant perçoit intuitivement d'où l'importance du rôle des parents dans cette transmission pour apprendre à découvrir Dieu dans les gestes de tous les jours

Texte national pour l’orientation de la catéchèse en France

« L’âge de la petite enfance est un moment important pour le « devenir chrétien ». A cet âge de la vie, il convient de développer des propositions qui privilégient l’imprégnation. Le petit enfant se familiarise avec des manières de prier en s’imprégnant de la prière de ceux qui l’entourent; il apprend à poser des gestes de la foi en imitant ceux qui les font avec lui; il aime écouter des histoires en osmose avec la personne qui les lui lit. A cet âge, toute proposition s’appuie donc nécessairement sur la présence des parents et de la communauté humaine proche de des parents. Dans le cadre de cet éveil à la foi des tout-petits, il importe de proposer des célébrations spécialement ajustées à la petite enfance. Elles sont un lieu irremplaçable de familiarisation avec la liturgie et la prière chrétienne. En accordant une place importante aux récits bibliques, elles contribuent à forger une mémoire de la foi. Il convient seulement de considérer le petit enfant dans son environnement familial. Tout ce que vit un tout-petit a nécessairement des répercussions sur sa famille et inversement. »

L'Eveil à la Foi, en famille, à la maison

PHOTO SLIDE 1500PX     Voir les propositions de l'été

Chères familles, chers parents

Cette année, nous avons vécu une année très particulière, nous avons été invités à rester confiné, à partager autrement, à inventer une autre manière de nous rencontrer, à faire preuve de créativité pour plus de relation. Cela n’a pas toujours été facile, chaque membre de la famille a dû trouver d’autres repères les uns vis-à-vis des autres, mais, nous avons vu se lever de belles choses, des solidarités, des créations, des réflexions pour demain… ces semaines ont révélé dans les familles de belles aventures. Nous vous avons invité à accueillir ce temps pour découvrir de nouvelles manières d’être en lien et de prendre le temps de prier plus souvent en famille. Avec le déconfinement s’est ouvert une autre période qui nous invite à vivre autrement, à regarder le monde avec des yeux neufs.

Avec le temps des vacances, c’est l’occasion de s’arrêter, de souffler, de regarder autour de soi, de contempler, de se ressourcer, de relire sa vie et de retrouver son sens. Ces vacances seront peut-être différentes de ce que nous avions envisagées ou imaginées, … Faire des châteaux de sable au bord de la mer, se promener en montagne, pédaler à la campagne, ce temps de repos peut être une opportunité pour accueillir la nouveauté, partir vers d’autres lieux, ou laisser la porte ouverte aux rencontres, aux retrouvailles, aux fêtes en familles, aux changements, à la contemplation, à la louange… Autant d’occasion de s’émerveiller devant la beauté de la création et de réfléchir sur notre manière d’en prendre soin, sur notre responsabilité vis-à-vis du monde. Le monde est beau, osons le regarder avec espérance !

Nous vous souhaitons de belles vacances !


  Voir les Propositions précédentes 

Lire la suite

Vers le Baptême : 2-7 ans

On connaît bien les propositions faites aux familles qui demandent le baptême pour leur nouveau né, on connaît aussi la proposition que fait l'Eglise aux enfants en âge de scolarité...On sait moins comment on s'y prend pour accueillir les demandes « tardives », celles des parents d'enfants de 2 à 7 ans. 
Il semble que cette situation rare dans les années 80 et 90, devienne plus fréquente et que la pratique de l'Eglise s'y adapte. Concrètement, il est impossible de baptiser un enfant qui parle déjà comme si c'était un nouveau né.

C'est en lien avec l'éveil à la foi si il existe dans la paroisse que peut se prévoir la préparation du baptême :

Quelques séances d'éveil, des temps plus personnels ...une célébration au cœur d'une communauté chrétienne chaleureuse, messe des familles ou temps fort de catéchèse, et aussi pourquoi pas une rencontre pour regarder après coup ce qui s'est passé.

Dans notre diocèse se vivent des pratiques différentes

Notre évêque Monseigneur Rivière nous rappelle que l'on ne peut pas considérer un enfant isolément de sa famille, préparer le baptême d'un enfant c'est engager toute une famille.
Mâcon a déjà une longue expérience et une équipe performante en lien avec l'éveil à la foi des tout-petits et qui veille au lien avec les familles.
Les membres de l'équipe sont présents à la célébration du baptême. Les rites sont adaptés à l'âge de l'enfant.

Quelques points d'attention :

-Dans la mesure du possible ne pas baptiser les 2-7ans en même temps que les bébés.
-La célébration peut s'adapter à l'âge de l'enfant : lui donner la parole, solliciter son accord, ne pas le porter au dessus des fonds baptismaux comme un bébé. Mettre l'eau à leur hauteur pour qu'ils puissent la toucher et ensuite se pencher pour recevoir l'eau.
- Ils peuvent aussi recevoir la bougie de leur baptême. Elle pourra prendre place dans un coin prière à la maison.

Des propositions de livres pour accompagner les enfants de 2 à 7 ans

Lire la suite