Pèlerinage à Lourdes ou à vivre chez soi

pelerinage lourdes slide




pelerinage lourdes 600px"Etre au pied de la croix"

DU 24 AU 28 JUILLET 2020,
Pèlerinage diocésain à Lourdes à 3 visages :

- A Lourdes, avec Monseigneur Rivère, adultes et jeunes ensemble.
- A vivre chez soi en visonnant les 2 vidéos par jour qui vous seront proposées sur cette page.
- A vivre ensemble, en vous organisant, autour des grottes de Lourdes du diocèse : à Coublanc, Etang-sur-Arroux, Bantanges, Chatenay, Saint André-le-Désert, Saint-Denis-de-Vau, Ciel, Notre Dame de Libaux, Chagny, et toutes les autres !  Vivez un temps de prière ensemble ! 



Infos vidéos:
1 vidéo en ligne le matin : méditation biblique à partir de l'Evangile de Saint Jean chapitre 19
1 vidéo en ligne l'après-midi : un jour, un témoin

Le direct de Lourdes

Ordinations sacerdotales

extrait vido

Dimanche 28 juin à 15h30 en la cathédrale Saint Lazare d’Autun,

OSVALDO

Franois

Monseigneur Benoît RIVIERE, évêque d’Autun, a ordonné prêtres

François BOUCHARD et Osvaldo SEGOVIA GALI.

Revivez la célébration :

                                          

 

Livret p1

Télécharger le livret de la célébration
(en français)

Télécharger le livret de la célébration
(en espagnol et en français)


Lire le communiqué présentant chaque ordinand

voir le faire-part


L'Eveil à la Foi, en famille, à la maison

PENTECOTE 02

Fête de la nativité de Jean-Baptiste

Le 24 juin, l’Eglise célèbre la fête de la nativité de Jean-Baptiste. Jean-Baptiste a été choisi par Dieu pour être un prophète. Par ses paroles et ses gestes, par toute sa vie, il a disposé les cœurs à accueillir Jésus. Il montre Jésus, il le désigne comme celui qu’il faut suivre pour s’ouvrir au bonheur que Dieu donne. Et humblement, il s’efface quand Jésus commence sa mission.
Nous célébrons cette fête en alliance avec toute l’Eglise et le monde entier.

    
PRIER

Introduire la prière en allumant la bougie et inviter chaque membre de la famille à faire un beau signe de croix.

Alléluia ! Alléluia !
Toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut : tu marcheras devant, en présence du Seigneur, et tu prépareras ses chemins.
Alléluia ! Alléluia !

jean baptisteÉvangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 57-66)

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter,
elle mit au monde un fils.
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant.
Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père.
Mais sa mère prit la parole et déclara :
« Non, il s’appellera Jean. »
On lui dit :
« Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père
comment il voulait l’appeler.
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit :
« Jean est son nom. »
Et tout le monde en fut étonné.
À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia :
il parlait et il bénissait Dieu.

Pour toi, Jésus
Jean a tressailli dans le sein d’Élisabeth,
aujourd’hui, tu nous combles de joie en venant à nous.
Par sa parole et sa vie, Jean le Baptiste nous a montré un chemin de conversion,
aujourd’hui, je veux me tourner vers toi, Jésus.
Jean, un homme, t’a annoncé avec les mots des hommes,
aujourd’hui, tu envoies par le monde des messagers de ta Bonne Nouvelle.
Merci Jésus

En communion avec toute l’Eglise et le monde entier, nous pouvons dire la prière que Jésus nous a apprise : Notre Père

Que le Seigneur nous garde dans son amour et qu’il nous bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit. AMEN !


Pour vous parents :

Saint Jean-Baptiste

Voici l’histoire de Jean-Baptiste. L’ange Gabriel dit à Marie au jour de l’Annonciation : « Voici qu’Elizabeth, ta parente, en est à son sixième mois. » Trois mois plus tard, l’Église fête donc la naissance de Jean-Baptiste, le précurseur du Messie. Parce qu’un doute l’avait saisi, lors de l’annonce de l’ange, sur la fécondité tardive de sa femme, Zacharie, l’époux d’Elisabeth, avait perdu l’usage de la parole. La naissance de Jean délie sa langue afin qu’elle proclame : « Son nom est Jean », nom qui signifie : « Dieu fait grâce. » A Jean, Jésus rendra ce témoignage : « Parmi les enfants des femmes, il n’en est pas un de plus grand que Jean-Baptiste. » Dès avant sa naissance, Jean avait reconnu le Christ et tressailli d’allégresse en sa présence. Plus tard, il le baptisera et guidera vers lui ses meilleurs disciples, s’effaçant pour lui laisser la place : « Voilà ma joie, elle est maintenant parfaite. Il faut qu’il grandisse et que je diminue. »

« Jean naît d’une vieille femme stérile. Il est au terme des prophètes. Le Christ naît d’une jeune vierge. Il est l’avenir Dieu. La naissance de Jean affronte l’incrédulité et son père devient muet. Marie croit à la naissance du Christ et elle l’engendre par la foi. »

Saint Augustin – Sermon sur la naissance de Jean-Baptiste

Site de l’Eglise catholique en France
https://eglise.catholique.fr/saint-du-jour/24/06/saint-jean-baptiste/

 


Propositions précédentes :

Fête du Corps et du Sang du Christ

Fête de la Sainte Trinité

Pentecôte

Septième dimanche de Pâques

L'Ascension

Sixième dimanche de Pâques

Cinquième dimanche de Pâques

Quatrième dimanche de Pâques

Troisième dimanche de Pâques

Prière du soir avec ma marionnette

Deuxième dimanche de Pâques

La Semaine Sainte

PRIER : regarder ce qui est beau, bon et bien

Evangile du cinquième dimanche de Carême : la résurrection de Lazare

Le 25 mars, c’est la fête de l’Annonciation

Evangile du quatrième dimanche de carême : Jésus et Bartimé

Le 19 mars, c’est la saint Joseph. Avec lui, nous pouvons prier.

Evangile du troisième dimanche du carême : Jésus et la samaritaine

Un Carême inédit



 Toutes ces propositions s'appuient sur
Trésor de Dieu en famille, Chevalets N° 1 et N° 2
Diffusion Catéchistique Lyon - Editions Mane-Tardy

Service Diocésain Catéchèse et Catéchuménat - Éveil à la foi
Isabelle Ungeschiekt

 

Taizé 2020

02CARAVANE

La caravane sillonne le territoire,
à la rencontre de tous au bord des routes. 
Elle donne rendez-vous à Taizé le 4 octobre 2020,
pour un grand rassemblement diocésain.
Si vous souhaitez que la caravanne passe chez vous,
remplissez le formulaire "demande de réservation".

LOGO OFFICIEL TAIZE 2020


Formulaire "demande de réservation" de ''La Caravane", c'est ici !

ou

Télécharger le formulaire de demande de réservation au format PDF


Consulter le calendrier des réservations



dessin vehicule annuaire

* La prière : En chemin et sur les routes

* L'affiche

* Livret à l'usage de l'équipe de rencontre

* Les photos de la Caravane

* Dans les médias





_

TOUT EST LIE 1 600px

 

La CEF (Conférence des Evêques de France) lance un nouveau webzine 
« Tout est lié », consacré à l’écologie intégrale.

Questionnements, débats, initiatives, actions engagées durablement, expérimentations, le magazine s’enrichira en permanence de ce qui se vit partout dans l’Église et dans la société, à travers quatre rubriques, reprenant les grands axes de Laudato Si’ : constater, enraciner, comprendre et agir.

L’écologie intégrale est un chemin pour « faire Église » : ce magazine en sera le reflet.

Découvrir le 1er numéro

 

24 mai : Journée Mondiale des communications

communicationsChaque année, depuis le concile Vatican II, les catholiques sont invités à participer à la « Journée Mondiale des Communications Sociales ».

L’événement, qui se décline le dimanche entre l’Ascension et la Pentecôte, cette année le dimanche 24 mai, a pour objectif de mieux faire connaître les moyens de communication au niveau des paroisses, des diocèses et des services de l’Eglise catholique.
À chaque époque, l’Église sait utiliser les moyens disponibles pour répondre aux défis toujours nouveaux et communiquer l’Évangile. Elle utilise les moyens actuels : sites Internet, blogs, newsletters, bulletins diocésains, journaux paroissiaux, affiches, radio et télévision, édition.


Prions pour les hommes et les femmes professionnels de la communication !


Découvrir le message du Pape François pour la 54e Journée Mondiales des Communications Sociales, dont le thème est : « Afin que tu puisses raconter à ton fils et au fils de ton fils » (Ex. 10, 2). La vie se fait Histoire.



14 mai 2020 - Journée mondiale de prière et de jeûne

14 mai 2020

La Déclaration sur la fraternité humaine pour la paix et la coexistence commune a été signée par le pape François et le grand imam d’al-Azhar à Abu Dhabi le 4 février 2019, invitant tous les croyants à unir leurs efforts et leurs prières pour un monde plus juste et plus fraternel.

Prolongeant cet évènement si particulier, le Haut Comité pour la fraternité a été créé, réunissant des membres de différentes religions, le vatican y étant représenté par Mgr Ayuso Guixot, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.

Ce comité a pris des initiatives pour mettre en oeuvre la Déclaration d’Abu Dhabi et il nous invite aujourd’hui à nous unir face à la pandémie en exprimant notre fraternité par nos prières et par une journée de jeûne le jeudi 14 mai.

Voici un extrait du communiqué :
« Le Haut Comité de la Fraternité Humaine propose le 14 mai 2020 prochain pour prier, pour observer le jeûne et invoquer Dieu en faveur de l’humanité.
Le Comité appelle ainsi tous les leaders religieux et tous les hommes partout dans le monde de répondre favorablement à cet appel humain et de s’adresser à Dieu en une seule voix pour qu’Il Sauve l’humanité et l’Aide à mettre fin à cette pandémie et à lui rétablir la sécurité, la stabilité, la santé et la prospérité de façon à rendre notre monde, après la fin de cette pandémie, plus humain et plus fraternel qu’avant. »

Lire le communiqué en entier

 

Le mot de l'évêque du 30 mars

2020 03 30

Le Christ porte avec nous le poids de cette épreuve
Message du lundi de Monseigneur Benoît RIVIERE

 



Autun, lundi 30 mars 2020

Bonjour, chères voisines, chers voisins,

Le Premier Ministre l’a donc annoncé, la période de confinement est prolongée jusqu’au 15 avril, et peut-être davantage !

Tous s’attendaient à cette décision, mais j’avais beau savoir qu’elle était nécessaire, elle a éveillé en moi plusieurs réflexions. Je vous les partage simplement.
- Comment vais-je vivre encore ainsi cette épreuve ?
- Comment sortirons-nous de cette épreuve ?
- Et que désirons-nous profondément changer en nous et entre nous, déjà, au cours de ce temps de confinement ?

Nous sommes en Carême, et nous nous demandons si ce Carême aura une fin !

Je veux garder devant les yeux du cœur l’image du Christ en croix : le Christ porte avec nous le poids de cette épreuve. Il connait mes questions.

Le Christ connait mes hésitations, mes doutes et mes larmes. Le Christ porte sur lui la blessure de nos révoltes et de nos abattements. Il sait l’insondable souffrances des malades, des soignants, des familles et celles des lieux où l’on meurt de solitude.

Et le Christ connait l’immense réconfort du moindre geste fraternel authentique. Le Christ connait et répand la joie inaltérable de la consolation de Dieu. Nous serions perdus sans le baume apaisant de l’amour fraternel.

Grâce à Lui, le Christ, ce frère universel, nous pouvons prier, nous pouvons recevoir la force de la communion dans la prière, comme vendredi soir dernier sur la place Saint Pierre de Rome.

Vendredi soir, je voyais, comme tant d’auditeurs de la prière avec le Pape, s’élever un parfum sur la ville et sur le monde entier. J’ai été entrainé avec les disciples du Christ dans cette barque, pour passer sur l’autre rive.

Et dans cette barque, le Christ a imposé le silence aux éléments déchainés. Passons sur l’autre rive !
Oui, nous éprouvons la puissance menaçante des vagues, et oui, nous éprouvons dans ce temps-ci la délicatesse et la générosité de tant et tant d’hommes, de femmes, d’enfants.

Sans la délicatesse, sans la générosité, sans le pardon inlassablement donné et reçu, nous serions engloutis dans la nuit de l’isolement mauvais. Sans miséricorde, le monde meurt vraiment ! Dans la miséricorde, il renaît vraiment !

Ce temps invite à recevoir la miséricorde comme ce baume précieux, cette parole de vérité et d’authenticité qui ne condamne pas, mais qui redonne vie, matin après matin.
Merci et bonne semaine !



Le mot de l'évêque du 27 mars

Le mot de l'évêque du 25 mars

Le mot de l'évêque du 23 mars