Semaine de prière pour l'unité des chrétiens

Chers amis,

La situation sanitaire aggravée, les restrictions imposées par les autorités gouvernementales ont conduit le comité de pilotage de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens à Chalon sur Saône de reporter à une date ultérieure les 2 manifestations prévues le 18 Janvier (ateliers-partage) et le 20 Janvier (célébration oecuménique). Chaque Pasteur pourra organiser dans le cadre de sa paroisse un office ou une prière pour marquer l'événement à sa convenance. Le fascicule "  Prions en Eglise  " offre également la possibilité d'une prière quotidienne du lundi 18 au lundi 25 Janvier inclus. Nous regrettons vivement de ne pouvoir organiser dans les meilleures conditions nos rencontres annuelles, mais nous avons préféré éviter tout risque de contamination. En cas de déconfinement ,  un rassemblement est envisagé le matin de Pâques ou de Pentecôte, de 8h à 9h, en plein air. 

 

Voir les autres propostions dans l'agenda

Le baptême de Jésus

famillecouleurs
 

C’est bientôt Noël !
Cette année, Noël ne sera peut-être pas comme d’habitude, mais c’est bientôt Noël !


D’habitude avec la fête de Noël, les rues s’habillent de lumières, les marchés de Noël ouvrent leurs échoppes, des odeurs de sapins et de châtaignes chatouillent les narines et des musiques traditionnelles résonnent aux oreilles. Les vitrines scintillent de mille feux et débordent de trésors. Les maisons s’embellissent et se parfument d’odeurs de cannelle et de chocolat, de mandarines et de pain d’épices. Les yeux des enfants étincellent, leur impatience grandit et leur curiosité s’émoustille. Les adultes retrouvent une âme d’enfant et s’ouvrent à la joie.
Mais aujourd’hui, nous ne pouvons pas aller et venir comme bon nous semble… beaucoup de choses semblent comme suspendues… un jour après l’autre… Peut-être ne pourrons-nous pas embrasser tous nos proches pour Noël. Pour certain c’est difficile, la peur, la tristesse peuvent envahir les cœurs…
Cependant, c’est bientôt Noël !
Dans un monde de détresse, d’injustice, de violence, la fête de Noël vient redonner l’espérance, elle nous incite à avoir foi en l’avenir, à voir ce qui est beau et bon. Noël nous encourage à observer le monde tel qu’il est, avec ses merveilles et ses fragilités.
C’est bientôt Noël !
Dieu vient à la rencontre de l’homme, il entre en dialogue avec l’humanité. Il vient habiter parmi nous. Nous sommes invités à accueillir l’inattendu de Dieu, à nous laisser saisir par cet imprévu et à nous en réjouir. Nous sommes invités à nous débarrasser de ce qui nous encombre et à nous laisser remplir de paix, de joie, de fraternité.
C’est bientôt Noël !
Cette année, nous vous invitons à regarder le monde autrement, à poser notre regard sur l’autre et à être sensible à la beauté de chaque homme et chaque femme que nous croisons, à se laisser bousculer, à voir l’extraordinaire de nos rencontres.
A Noël, Dieu nous offre un cadeau inestimable, Dieu se fait homme, sous les traits d’un nouveau-né, Jésus, Dieu avec nous. Pendant ce temps de l’avent, en attendant cette nuit de Noël, nous vous invitons à accueillir chaque jour l’histoire d’une personne, d’un enfant, d’une femme, d’un homme. Laissons-nous surprendre par ces personnes. C’est Dieu qui vient à notre rencontre.
C’est bientôt Noël !
Nous vous invitons à construire votre crèche où vous pourrez déposer cette personne. Nous ne serons peut-être pas nombreux autour de la crèche, mais nous serons habités par tous ces visages.
Au cœur de l’hiver, Noël nous invite à mettre plus de vie dans nos existences, Noël nous appelle à transmettre l’amour, la paix et la fraternité autour de nous.

Conception : Isabelle Ungeschiekt - Service diocésain catéchèse-catéchuménat ; Eveil à la foi
Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Dessin de Simon Ungeschiekt

Voir les Personnages précédents

 




Autun, la grâce d’une cathédrale

Un projet culturel exceptionnel
« Autun , la grâce d’une cathédrale »

PHOTO COUVERTURE PAGE 1 BANDEAU

Le grand ouvrage d’art et d’histoire sur la cathédrale Saint Lazare intitulé « Autun-la grâce d’une cathédrale » paraîtra le 12 novembre aux Editions Place des Victoires. Monseigneur Benoît Rivière est à l’origine de ce projet qu’il a dirigé avec un comité scientifique.

Vingt-neuvième volume de la collection « La grâce d’une cathédrale », ce livre retrace les grandes étapes de l’histoire de la cathédrale Saint-Lazare, de ses origines à ses rénovations les plus contemporaines.

Avec 40 auteurs, 444 pages, 500 superbes illustrations, ce livre de grand format propose la somme des connaissances les plus actuelles sur la cathédrale d’Autun.
Sous la direction de Mgr Benoît Rivière, évêque d’Autun
Direction scientifique : Sylvie Balcon-Berry, Jacques Madignier, Christian Sapin et André Strasberg
Photographies : Jean-Pierre Gobillot, avec Michel Pellat-Finet

Ce livre s’adresse au grand public intéressé par le patrimoine, l’histoire, la religion, tant dans la région que dans toute la France et au-delà.
En effet, les cathédrales de France sont plus que jamais dans l’air du temps. Héritières et témoins d’une grande et riche histoire, elles représentent pour l’État, qui en est propriétaire, et les collectivités locales un enjeu majeur d’identité et de fierté collective. À la fois lieux de patrimoine et lieux sacrés, elles fédèrent les hommes dans l’admiration, quelles que soient leurs convictions religieuses.
La collection « La grâce d’une cathédrale » dans lequel s’intègre ce projet est pilotée par Monseigneur Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg, théologien. Chaque ouvrage est publié avec le soutien et le partenariat de collectivités et institutions attachées à promouvoir l’image de la ville, du département et de la région.

A l'occasion de la parution de cet ouvrage,
GRANDE DÉDICACE DES AUTEURS
initialement prévue le Samedi 14 novembre 2020
de 15h à 17h
dans la cathédrale Saint-Lazare d’Autun est reportée
Voir l'invitation

En savoir plus sur la collection La Grâce d’une cathédrale :
www.victoires.com

Ordination diaconale d'olivier Jarry

oliverjarry

Monseigneur Benoît Rivière
Evêque d’Autun, Chalon et Mâcon
ordonnera diacre permanent
Olivier Jarry
le samedi 24 octobre 2020 à 16 heures
en l’église Saint-Germain-l’Auxerrois
à Buxy
place de l’église
Prêtres et diacres : ornements blancs



Taizé 2020

affichetaiz     Les explicatifs de l'affiche : ici

Retour en image de notre grande rencontre diocésaine à Taizé.

revivre la célébration ici

 

        

Le programme :

Samedi 3 octobre
13h00 Rendez-vous à Cormatin pour les jeunes du diocèse
13h20 Temps de prière introductif à l’église de Cormatin
14h00 Départ de la marche direction Taizé
16h00 Topo Laudato Si’ avec différents intervenants
16h45 Goûter
17h00 Rencontre avec l’évêque pour les futurs confirmands ou activités diverses
18h00 Installation dans les chambres
19h00 Repas
20h00 Veillée
23h00 Coucher

Dimanche 4 octobre
9h00 Accueil
9h15 Mot d’accueil de Monseigneur Rivière et de frère Aloïs.
9h30 Introduction biblique puis groupe de partage
11h30
Enseignement d’Elena Lasida suivi d’une table ronde
Pour les jeunes, intervention d’Etienne Villemain suivi d'une table ronde
13h00 Repas
14h30 Célébration liturgique : eucharistie, baptèmes et confirmations
16h30 Goûter


En pratique :
- Merci de privilégier le co-voiturage pour se rendre à Taizé
- Il est possible d'apporter un pliant pour s'assoir dans l'église

Mesures sanitaires :
Les conditions sanitaires peuvent bien sûr évoluer jusqu’au 4 octobre. Vous trouverez les mesures sanitaires mises en place à Taizé actuellement ici

Pourquoi cette journée diocésaine à Taizé :
Le rassemblement prévu à Taizé le 4 octobre se prépare et s’adaptera pour permettre au plus grand nombre de vivre une journée diocésaine en la fête de Saint François d’Assise, témoin d’une sobriété heureuse. C’est dans cet esprit que nous souhaitons nous rassembler et faire la part belle à la fraternité dans un climat de simplicité joyeuse, en enfants bienaimés du Père.

Avec les frères de Taizé
Depuis de nombreuses années nous sommes accueillis chaleureusement par la communauté des frères, en particulier à l’occasion de ce rassemblement diocésain quinquennal.
Cette année, nous aurons la joie d’entamer la journée à la manière des jeunes qui se réunissent habituellement sur la colline, avec une introduction biblique par un frère de Taizé.
Nous bénéficierons par ailleurs du cadre de prière de la communauté pour la grande célébration liturgique, dans l’après-midi, au cours de laquelle les catéchumènes adultes du diocèse recevront au milieu de notre assemblée le baptême, la confirmation et l’eucharistie. Recevront avec eux le sacrement de la confirmation des jeunes et des adultes de Saône-et-Loire.

Avec nos frères et soeurs du diocèse
Nous sommes invités à cette journée avec des personnes fragiles, tous membres vivants de l’Eglise. L’introduction biblique le matin sera l’occasion d’entrer dans une dynamique d’évangélisation mutuelle, nous laissant interpeler par la Parole de Dieu et prenant au sérieux la parole de ceux avec qui nous la partagerons. Les équipes Pierre d’Angle du diocèse offriront les bracelets de l’amitié qu’elles ont confectionnés pour cette occasion.
L’après-midi, la célébration liturgique de l’initiation chrétienne déploiera une dimension communautaire chrétienne exceptionnelle. Nous y accueillerons dans la joie des frères et des sœurs qui ont demandé à faire pleinement partie de la famille des enfants de Dieu.

La sobriété heureuse de Laudato Si
A l’invitation du Pape François qui a promulgué une année Laudato Si, et dans le sillage d’une réflexion et d’une action diocésaines autour de l’écologie intégrale, nous voulons vivre ce rassemblement dans une forme de sobriété et de simplicité joyeuse.
Pour cela, nous partagerons un repas simple, à la manière de Taizé, et nous limiterons au maximum nos déchets.
La liturgie laissera une bonne place à l’esprit Laudato Si, notamment à travers la mise en valeur du du symbolisme de l’eau, de l’huile, du pain et du vin au cœur de la célébration sacramentelle.

La Caravane :
 la caravane reprend sa route et annonce l’invitation à Taizé dans les lieux où elle sera demandée. Elle est toujours disponible, n’hésitez pas à prendre contact avec l’équipe : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

LOGO OFFICIEL TAIZE 2020


Formulaire "demande de réservation" de ''La Caravane", c'est ici !

ou

Télécharger le formulaire de demande de réservation au format PDF


Consulter le calendrier des réservations



dessin vehicule annuaire

* La prière : En chemin et sur les routes

* L'affiche

* Livret à l'usage de l'équipe de rencontre

* Les photos de la Caravane

* Dans les médias





_

TOUT EST LIE 1 600px

 

La CEF (Conférence des Evêques de France) lance un nouveau webzine 
« Tout est lié », consacré à l’écologie intégrale.

Questionnements, débats, initiatives, actions engagées durablement, expérimentations, le magazine s’enrichira en permanence de ce qui se vit partout dans l’Église et dans la société, à travers quatre rubriques, reprenant les grands axes de Laudato Si’ : constater, enraciner, comprendre et agir.

L’écologie intégrale est un chemin pour « faire Église » : ce magazine en sera le reflet.

Découvrir le 1er numéro

 

24 mai : Journée Mondiale des communications

communicationsChaque année, depuis le concile Vatican II, les catholiques sont invités à participer à la « Journée Mondiale des Communications Sociales ».

L’événement, qui se décline le dimanche entre l’Ascension et la Pentecôte, cette année le dimanche 24 mai, a pour objectif de mieux faire connaître les moyens de communication au niveau des paroisses, des diocèses et des services de l’Eglise catholique.
À chaque époque, l’Église sait utiliser les moyens disponibles pour répondre aux défis toujours nouveaux et communiquer l’Évangile. Elle utilise les moyens actuels : sites Internet, blogs, newsletters, bulletins diocésains, journaux paroissiaux, affiches, radio et télévision, édition.


Prions pour les hommes et les femmes professionnels de la communication !


Découvrir le message du Pape François pour la 54e Journée Mondiales des Communications Sociales, dont le thème est : « Afin que tu puisses raconter à ton fils et au fils de ton fils » (Ex. 10, 2). La vie se fait Histoire.



14 mai 2020 - Journée mondiale de prière et de jeûne

14 mai 2020

La Déclaration sur la fraternité humaine pour la paix et la coexistence commune a été signée par le pape François et le grand imam d’al-Azhar à Abu Dhabi le 4 février 2019, invitant tous les croyants à unir leurs efforts et leurs prières pour un monde plus juste et plus fraternel.

Prolongeant cet évènement si particulier, le Haut Comité pour la fraternité a été créé, réunissant des membres de différentes religions, le vatican y étant représenté par Mgr Ayuso Guixot, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.

Ce comité a pris des initiatives pour mettre en oeuvre la Déclaration d’Abu Dhabi et il nous invite aujourd’hui à nous unir face à la pandémie en exprimant notre fraternité par nos prières et par une journée de jeûne le jeudi 14 mai.

Voici un extrait du communiqué :
« Le Haut Comité de la Fraternité Humaine propose le 14 mai 2020 prochain pour prier, pour observer le jeûne et invoquer Dieu en faveur de l’humanité.
Le Comité appelle ainsi tous les leaders religieux et tous les hommes partout dans le monde de répondre favorablement à cet appel humain et de s’adresser à Dieu en une seule voix pour qu’Il Sauve l’humanité et l’Aide à mettre fin à cette pandémie et à lui rétablir la sécurité, la stabilité, la santé et la prospérité de façon à rendre notre monde, après la fin de cette pandémie, plus humain et plus fraternel qu’avant. »

Lire le communiqué en entier

 

Le mot de l'évêque du 30 mars

2020 03 30

Le Christ porte avec nous le poids de cette épreuve
Message du lundi de Monseigneur Benoît RIVIERE

 



Autun, lundi 30 mars 2020

Bonjour, chères voisines, chers voisins,

Le Premier Ministre l’a donc annoncé, la période de confinement est prolongée jusqu’au 15 avril, et peut-être davantage !

Tous s’attendaient à cette décision, mais j’avais beau savoir qu’elle était nécessaire, elle a éveillé en moi plusieurs réflexions. Je vous les partage simplement.
- Comment vais-je vivre encore ainsi cette épreuve ?
- Comment sortirons-nous de cette épreuve ?
- Et que désirons-nous profondément changer en nous et entre nous, déjà, au cours de ce temps de confinement ?

Nous sommes en Carême, et nous nous demandons si ce Carême aura une fin !

Je veux garder devant les yeux du cœur l’image du Christ en croix : le Christ porte avec nous le poids de cette épreuve. Il connait mes questions.

Le Christ connait mes hésitations, mes doutes et mes larmes. Le Christ porte sur lui la blessure de nos révoltes et de nos abattements. Il sait l’insondable souffrances des malades, des soignants, des familles et celles des lieux où l’on meurt de solitude.

Et le Christ connait l’immense réconfort du moindre geste fraternel authentique. Le Christ connait et répand la joie inaltérable de la consolation de Dieu. Nous serions perdus sans le baume apaisant de l’amour fraternel.

Grâce à Lui, le Christ, ce frère universel, nous pouvons prier, nous pouvons recevoir la force de la communion dans la prière, comme vendredi soir dernier sur la place Saint Pierre de Rome.

Vendredi soir, je voyais, comme tant d’auditeurs de la prière avec le Pape, s’élever un parfum sur la ville et sur le monde entier. J’ai été entrainé avec les disciples du Christ dans cette barque, pour passer sur l’autre rive.

Et dans cette barque, le Christ a imposé le silence aux éléments déchainés. Passons sur l’autre rive !
Oui, nous éprouvons la puissance menaçante des vagues, et oui, nous éprouvons dans ce temps-ci la délicatesse et la générosité de tant et tant d’hommes, de femmes, d’enfants.

Sans la délicatesse, sans la générosité, sans le pardon inlassablement donné et reçu, nous serions engloutis dans la nuit de l’isolement mauvais. Sans miséricorde, le monde meurt vraiment ! Dans la miséricorde, il renaît vraiment !

Ce temps invite à recevoir la miséricorde comme ce baume précieux, cette parole de vérité et d’authenticité qui ne condamne pas, mais qui redonne vie, matin après matin.
Merci et bonne semaine !



Le mot de l'évêque du 27 mars

Le mot de l'évêque du 25 mars

Le mot de l'évêque du 23 mars