Chrétiens - Oecuménisme

hivernat     Le billet de Jean-Louis Hivernat - Janvier 2017

Qu'est-ce que l'oecuménisme ?

Qu’est-ce-que l’œcuménisme ? C’est un mot qui vient du grec « oikouménè », c’est-à-dire « maison commune ». Cela signifie qu’il faut s’ouvrir aux valeurs les uns des autres et tendre à la « communion », on dit aujourd’hui à la « reconnaissance mutuelle ». C’est un changement d’attitude qui a fait son chemin mais qui peut mettre du temps à nous atteindre, surtout dans les régions où l’une ou l’autre des Églises ou « confessions  » est restée majoritaire.

Membres de la commission diocésaine:

Délégué épiscopal : Jean-Louis Hivernat (Crissey) 06 71 00 71 59 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nicole de Champeaux (Autun)          Frère Benoit (Taizé)              Père Noël Gautheron (Louhans)
M.et Mme Lesavre (Creusot)             Père Imbert Noaile (St Germain du Bois)        
Père Gabriel Clause (Chalon sur Saône)     Mme Lyliane Caillaux (Tournus)
Mme Marie-Thérèse Baudin (Montceau)   M. Peter Nowicki (Mâcon) 
     

RENCONTRES ŒCUMENIQUES DANS LE DIOCÈSE D’AUTUN

Rencontres spirituelles chaque trimestre dans un monastère proche ou à Taizé pour les personnes en lien avec le "Réseau St Laurent" soutenu par le Secours Catholique, qui réunit des groupes de prière et de partage de la Parole avec les plus pauvres. Pour le moment, la dimension interreligieuse y est peu présente car jusqu'alors nos familles étaient presque toutes chrétiennes. Une famille musulmane nouvellement accueillie.
Contact : Patrice Sauvage, aumônier du Secours catholique - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Le Patriarche Bartholomée 1er à Taizé le 25 avril 2017

 

L'ACAT : Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture et Contre la Peine de Mort

Isabelle Hostachy : 03 85 94 08 27 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
                    

Comment vivre l'oecuménisme ?

La présence de la communauté de Taizé dans notre diocèse est un signe qui nous est donné de cette possibilité de « vivre ensemble » Chaque année, du 18 au 25 janvier, une « Semaine de l’Unité » nous invite à prier ensemble, elle commence à Taizé et se poursuit dans les paroisses et secteurs.

semaine unite prep¨Première répétition de la chorale - Semaine de l'Unité 2017
 
Rétrospective de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens - 2017 : ici

Album photos de la Semaine de prière - 2017 : ici
 
 

Offices oecuméniques

 

Chartes oecuméniques pour la sauvegarde de la Création

Différentes chartes œcuméniques montrent que l’écologie est un lieu d’engagement commun pour les confessions chrétiennes
 
Lire : ici

Un peu d'histoire de l'oecuménisme :

Jésus a prié pour l’Unité entre ses disciples : « Que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et que je suis en toi… afin que le monde croie que tu m’as envoyé » (verset 21 du chapitre 17 de St Jean). Si Jean met cette demande dans la bouche de Jésus, en cette heure solennelle avant sa Passion, c’est que déjà les chrétiens se divisaient entre eux. En effet de nombreuses querelles ont séparé les chrétiens dès les premiers siècles. Elles ont laissé des traces, des Églises divisées entre elles qui ne s’accordaient pas sur l’énoncé de la foi ou sa pratique. Ces Églises, dans le passé (encore récent) se sont combattues, condamnées les unes les autres, ignorées souvent. Les plus anciens d’entre nous ont été élevés dans un regard ou une attitude hostile à leur égard, l’Église catholique gardant la conscience d’être celle que Jésus avait voulue.

De ces divisions séculaires ont surgi l’ensemble des Églises dites « orthodoxes », plus généralement situées dans l’Orient chrétien où le christianisme était né. « Orthodoxes », c'est-à-dire, « dans la droite ligne » de la foi des premiers apôtres dont elles se revendiquent . Ce fut la grande séparation du début du second millénaire.

Dans les années 1500, naissait, avec la figure de Luther en Allemagne, puis de Calvin à Genève, le mouvement de la Réforme protestante contre ce qu’ils estimaient être des dérives de la grande Église (catholique d’alors). Au début du siècle passé (années 1900), avec les « missions » tant protestantes que catholiques, les chrétiens des différentes Églises, ont pris conscience du scandale offert aux populations d’Afrique ou d’Asie vers lesquelles on prétendait porter l’évangile du Christ : « Le Christ est-il divisé » ? », demandait déjà St Paul. C’est alors qu’est né ce qu’on a appelé le « mouvement œcuménique ».

En 2017,  ce sera célébré le 500è anniversaire de la Réforme lancée par Luther.